Parti de New York le 29 mai dernier, Nicolas Lunven a rallié les Sables d’Olonne aujourd’hui après 13 jours 18 heures et 20 minutes de course. Il se classe 11e de cette deuxième édition de la transat en solitaire New York – Vendée Les Sables remportée ce week-end par Charlie Dalin (MACIF Santé Prévoyance).
Cela fait un peu plus d’une semaine que la flotte de la transat New York – Vendée s’est élancée. Et si l’on regarde la cartographie sur le site de la course, on comprend aisément que la météo n’a rien de simple pour les 28 solitaires engagés. Les marins ont fait des choix de route très différents en fonction de leur analyse des données météo reçues à bord mais aussi en fonction des performances de leur bateau selon les différentes allures. Résultat : l’Atlantique s’est transformé en immense échiquier sur lequel les pions sont totalement éparpillés.
 
Alors qu’il évoluait en 3e position de la flotte sur ce 3e jour de course, Nicolas Lunven a averti son équipe à terre que le bout-dehors de son IMOCA Holcim-PRB avait rompu. Déjà victime d’une avarie sur son bout-dehors lors de la course aller vers les Etats-Unis, The Transat CIC, le solitaire sait qu’il ne pourra pas exploiter tout le potentiel de son IMOCA sur la route vers Les Sables d’Olonne mais il reste en course. Auteur d’un remarquable début de course, le skipper est une nouvelle fois privé de ses voiles de portant pour la suite de cette course.