Il est des histoires qui marquent une époque. Celle de PRB et du Vendée Globe traverse les générations... Depuis 1992, la société vendéenne n’a jamais raté un départ du tour du monde sans escale et sans assistance. Une longévité exceptionnelle qu’elle seule peut revendiquer. Si l’engagement et la fidélité font partie de l’ADN de PRB, ce n’est pas l’unique explication de cette incroyable histoire. Au-delà de l’aventure, de la technologie et de la compétition, ce sont les rencontres qui ont forgé cette saga.

Jacques Laurent, fondateur de PRB, portait en lui l’amour du travail bienfait comme il aimait à le répéter. C’est lui qui, en se baladant sur le ponton du Vendée Globe en 1992, quelques jours avant le coup d’envoi de la 2e édition, a scellé le destin de l’entreprise familiale avec cette aventure hors norme. Il croise la route de Jean-Yves Hasselin, skipper qui souhaite s’élancer sur les océans du monde. Jacques Laurent et son fils Jean-Jacques, aujourd’hui Président de PRB, décident de l’aider afin qu’il prenne le départ dans les meilleures conditions possibles. Le rêve devient réalité pour les trois hommes. Et c’est dès lors toute une entreprise qui c’est dès lors toute une entreprise qui s’apprête à vibrer au rythme du tour du monde. Jean-Yves terminera dernier de cette édition, mais le partage entre le skipper et l’entreprise est si fort que ce démarrage trace les débuts d’un sponsoring puissant dont le ciment reste l’Humain 28 ans après !

 

Les Vendée Globe vécus successivement avec Jean-YvesHasselin, Isabelle Autissier, Michel Desjoyeaux puis Vincent Riou ont nourri l’entreprise des plus belles histoires que seule peut faire naître la course au large. Naufrages, sauvetages, abandons, batailles à couteaux tirés, larmes et joies immenses ont rythmé ces presque 30 ans de sponsoring. À deux reprises, en 2001 avec Desjoyeaux, puis en 2005 avec Riou, le ciel des Sables s’est enflammé. Le orange PRB a envahi le mythique chenal et les banderoles « Bravo Michel ! », puis quatre années plus tard « Bravo Vincent Le Terrible ! » ont inondé la ville. Deux victoires pour un même partenaire, un exploit toujours inégalé à ce jour !

 

Pour Jean-Jacques Laurent, pours a fille Cécilia aujourd’hui Directrice générale adjointe de la société, comme pour l’ensemble des salariés de PRB qui ont pu partager ces moments, ces souvenirs restent exceptionnels. Au sein de l’entreprise vendéenne, on sait combien il est difficile d’aller chercher une victoire sur le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance. Pour cette raison, la famille Laurent affiche un immense respect pour l’ensemble des marins qui se sont un jour présentés au départ de cette course.

 

Sur le Vendée Globe, l’engagement du skipper et de ses partenaires dépasse les seules frontières du sport.

 

Sur le Vendée Globe, l’engagement du skipper et de ses partenaires dépasse les seules frontières du sport. Il faut donc être à l’unisson pour se lancer ensemble à l’assaut de toutes les mers du globe, être capable de se nourrir les uns, les autres et avoir une immense envie de partager. Kevin Escoffier, 5e skipper PRB, s’inscrit dans cette magnifique histoire mais a un lourd héritage à porter. Et c’est avec beaucoup d’humilité qu’il embrasse cette responsabilité, lui qui souhaite embarquer à son bord tous les salariés de la société vendéenne. Avec le bateau hérité de Vincent Riou, il s’est préparé pour son premier face à face avec la solitude autour du monde. Marin respecté, technicien reconnu, il compte parmi les outsiders, de ceux que les adversaires surveillent en coin. « Il est prêt ! » affiche Jean-Jacques Laurent, heureux du chemin déjà parcouru avec Kevin et prêt à rêver, avec lui, à une troisième étoile.