Actualités

Après une escale technique aux Açores pour remplacer sa génératrice et réparer une petite voie d’eau, Vincent Riou est reparti hier matin, cap sur les Sables d’Olonne.

Vincent Riou est arrivé hier soir aux Açores vers 22 heures (HF). Il a quitté l’archipel ce matin. PRB a profité des soins de l’équipe technique et est de nouveau à 100% de son potentiel. C’est le trou au niveau du cache ligne d’arbre d’hélice qui a nécessité le plus de temps.

Vincent Riou a annoncé hier être contraint de faire escale aux Açores. Il poursuit sa route vers l’archipel portugais, distant en ce début d’après-midi de 700 milles de l’étrave de PRB.

Vincent Riou a décidé de faire un stop aux Açores pour réparer la fissure au niveau du cache ligne d’arbre d’hélice mais également pour changer la génératrice de PRB qui ne fonctionne plus depuis hier après-midi.

Vincent Riou explique que lui aussi a touché un OFNI dans la nuit. 

Moins de 20 heures après le départ hier de New York, cette journée de lundi a des airs d’hécatombe.

A 17h10 heure française, sur fond de buildings new-yorkais, les 14 IMOCA ont pris le départ de la parade de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne

Il reste moins de 24 heures avant le départ de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne et les équipes de PRB sont à pied d’œuvre dans la marina de North Cove.

Depuis son arrivée à New-York samedi 14 mai dernier, en 2ème position de The Transat bakerly, PRB est amarré dans la marina de North Cove.

Vincent Riou a fêté sa deuxième place aux pieds des buildings de Manhattan, drapeau américain en mains. Une arrivée carte postale et tout sourire pour le skipper de PRB, content d’accéder au podium dans les talons de Banque Populaire. Premiers mots à l’arrivée à New York, morceaux choisis.

Vincent Riou se classe deuxième de The Transat. Il est arrivé à New York à 20 h 20 min 11 s (HF) et a mis 12 jours 4 heures 50 minutes 11 secondes pour effectuer le parcours entre Plymouth et Big Apple (3 730 milles à la vitesse moyenne de 12,74 nœuds). Il termine 2 heures 21 minutes et 32 secondes derrière le vainqueur de la course, Armel Le Cleac’h.