Après un chantier estival et plusieurs stages effectués avec le Pôle Finistère Course au Large, Kevin Escoffier et Nicolas Lunven vont renouer cette semaine avec la compétition à l’occasion du Défi Azimut. Durant 5 jours, le duo va se confronter à 22 autres IMOCA sur différentes épreuves dont une course de 48 heures. Une réelle opportunité pour eux d’apprécier le travail de ces dernières semaines et de se jauger face à la concurrence à moins de 40 jours du départ de la Transat Jacques Vabre.

« Nous sommes capables de jouer avec les nouveaux bateaux »

Kevin et Nicolas ne ménagent pas leurs efforts pour être fins prêts à prendre le départ de leur première transatlantique le 27 octobre prochain. Depuis la remise à l’eau de l’IMOCA PRB fin août, ils enchaînent en effet les stages avec le Pôle Finistère Course au Large. Des navigations qui leur permettent de continuer à prendre le bateau en main et de se confronter aux concurrents. « Nous avons participé à de nombreux stages ces dernières semaines avec le groupe de Port-la-Forêt. Ces sessions d’entraînements sont vraiment très intéressantes car cela nous permet de bien prendre le bateau en main et nos marques à bord. Et en plus nous avons eu de bonnes confrontations avec nos camarades de jeu. Evidemment les nouveaux bateaux sont plus à l’aise, mais ils ne sont pas non plus 50 kms devant nous, donc si eux font des bêtises et que nous en faisons un peu moins, nous sommes capables de jouer avec eux. » relate Nicolas. Mêmes constatations du côté de Kevin qui partageait sa satisfaction la semaine passée au retour d’une navigation d’entraînement. « On voit que l’on réussit à distancer les bateaux de la même génération que le nôtre et que nous arrivons à être quasiment au contact des bateaux neufs. C’est vraiment très encourageant pour la suite ! » 

 

« L’idée est encore une fois d’aller chercher un podium »

Et la suite c’est notamment le Défi Azimut qui débutera dès demain par des runs en équipage. Puis les concurrents partiront jeudi pour une navigation de 48 heures, avant de terminer dimanche par le tour de l’île de Groix.

Si cette course ne constitue pas l’objectif de la saison pour le duo PRB, elle est une étape importante vers la Transat Jacques Vabre comme l’explique le skipper Malouin. « Ce Défi Azimut est l’occasion de faire une navigation au contact, intense de 48 heures et ce sont les meilleurs entraînements en vue de la Transat Jacques Vabre. Ça permet de prendre des départs, de faire des manœuvres et de tout tester à bord en configuration course. Et même si cela reste une étape vers notre objectif de la saison qu’est cette transatlantique, nous aurons à cœur avec Nico de finir le mieux possible. L’idée est encore une fois d’aller chercher un podium. »

Et avec un plateau riche de 23 bateaux dont 5 dernière génération, ce podium ne s’annonce pas simple à briguer selon Nicolas. « J’espère que nous allons réussir à réitérer notre performance du Fastnet. Mais il y aura sur ce Défi Azimut plus de nouveaux bateaux. APIVIA sera là, ARKEA PAPREC qui avait été contraint d’abandonner suite à une panne d’électricité aussi. ADVENS FOR CIBERSECURITY et DMG MORI, les 2 derniers IMOCA mis à l’eau seront présents également. Ça va forcément batailler un petit peu plus ! »

Mais avant de prendre part au Défi Azimut, Kevin et Nicolas comme les 60 autres duos de la Transat Jacques Vabre sont attendus cette fin de journée à Paris afin de participer à la traditionnelle conférence de presse de présentation de l’événement.

 

Le programme du Défi Azimut :

Mercredi 18 Septembre

  • 14h30 : Sortie du port.
  • De 15h30 à 18h00 : Runs au large de Lorient.

Jeudi 19 septembre

  • 11h00 : Sortie du port
  • 13h00 : Départ des 48 heures Azimut. Parcours d’environ 500 milles.

Dimanche 22 septembre

  • 11h00 : Sortie du port.
  • 13h00 :  Départ du Tour de Groix.
  • 17h00 : Remise des prix du Défi Azimut 2019.