Actualités

Vincent Riou explique que lui aussi a touché un OFNI dans la nuit. 

Moins de 20 heures après le départ hier de New York, cette journée de lundi a des airs d’hécatombe.

A 17h10 heure française, sur fond de buildings new-yorkais, les 14 IMOCA ont pris le départ de la parade de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne

Il reste moins de 24 heures avant le départ de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne et les équipes de PRB sont à pied d’œuvre dans la marina de North Cove.

Depuis son arrivée à New-York samedi 14 mai dernier, en 2ème position de The Transat bakerly, PRB est amarré dans la marina de North Cove.

Vincent Riou a fêté sa deuxième place aux pieds des buildings de Manhattan, drapeau américain en mains. Une arrivée carte postale et tout sourire pour le skipper de PRB, content d’accéder au podium dans les talons de Banque Populaire. Premiers mots à l’arrivée à New York, morceaux choisis.

Vincent Riou se classe deuxième de The Transat. Il est arrivé à New York à 20 h 20 min 11 s (HF) et a mis 12 jours 4 heures 50 minutes 11 secondes pour effectuer le parcours entre Plymouth et Big Apple (3 730 milles à la vitesse moyenne de 12,74 nœuds). Il termine 2 heures 21 minutes et 32 secondes derrière le vainqueur de la course, Armel Le Cleac’h.

« 36 heures après le départ, tous mes points forts sont partis à l’eau d’un seul coup »


L’arrivée vers New York s’étire dans un brouillard épais et à toute petite vitesse pour Vincent Riou qui n’a plus que 40 milles à parcourir. Armel Le Cleac’h devrait quant à lui couper la ligne d’arrivée en vainqueur vers 16 heures HF. Le monocoque orange est attendu juste avant le pont Verrazano où est mouillée la ligne d’arrivée quelques heures plus tard (vers 21 heures HF). Vincent Riou devrait s’emparer de la deuxième place de The Transat bakerly. Alors que la course se termine, le skipper de PRB a pris le temps d’une longue interview dans laquelle il explique pourquoi il n’a pas pu faire la trajectoire souhaitée sur le parcours entre Plymouth et New York.

Cette nuit, Vincent Riou tout comme le leader Banque Populaire a traversé une bulle anticyclonique calée sur la route vers New York.

Vincent Riou est en train de passer sous la barre des 500 milles restant à parcourir jusque New York. 

 

En ce 9ème jour de course, à moins de 800 milles de l’arrivée, PRB navigue toujours en 2ème position de la flotte des monocoques.