C’est vrai que la lecture du classement a de quoi réjouir Vincent. A midi, son monocoque orange est troisième à 65.5 milles de Banque Populaire. Avec une moyenne de 13.2 nœuds sur quatre heures, le 60’ vendéen était plus rapide que ses deux camarades. Les trois plans VPLP/ Verdier qui mènent la flotte semblent faire un peu bande à part depuis cette nuit. Alignés quasiment sur le même axe, ils commencent à incurver légèrement leur route au fur et à mesure que le vent adonne.
Jean-Pierre Dick rallonge quant à lui un peu la route par l’ouest tandis que Bernard Stamm a été contraint de couper davantage le fromage. Privé pour l’instant de son génois déchiré lors du passage du Pot au Noir, le Suisse a dû faire une route est et gérer une pression du vent moins soutenue.
Le contournement de l’anticyclone de Sainte Hélène va prendre du temps mais Vincent profite des conditions et aucune impatience ne se fait sentir. « C’est la belle vie » résume-t-il. Les manœuvres sont limitées, le soleil chauffe et le vent est stable. La carte postale est idyllique et il sait que dans quelques jours, à l’entrée dans les quarantièmes, l’ambiance sera tout à fait différente. Vincent commence d’ailleurs à lorgner vers le Sud et pour l’instant, la météo semble plutôt encourageante.  « Ce n’est pas violent. On y entre en traversant un anticyclone. On aura un peu plus de pression qu’actuellement mais rien de très violent. Dans 10 jours, je vois 20 à 25 nœuds ». D’ici là, il faut rester attentif dans le calme relatif de cette traversée de Sainte Hélène. Les écarts sont faibles et la moindre petite erreur stratégique peut coûter cher.

Interview de Vincent Riou ce matin :   
« C'est la belle vie ! Il y a du réglage bien sûr mais on passe nos soirées sous les étoiles. Le soir, je lis dans le cockpit. Tout ça en short, on ne va pas se plaindre. Au vu des conditions, j'ai pu checker plusieurs fois le bateau. Tout est nickel ! Cette nuit, j’étais bien en vitesse. J’ai pu accrocher une bande de vent alors que la nuit dernière, j’avais été ralenti en tombant dans une zone de molle. Je regarde déjà un peu ce qui se profile pour l’entrée dans les quarantièmes. Pour l’instant, ce n’est pas violent. On y entre ne traversant un anticyclone. On aura un peu plus de pression qu’actuellement mais rien de très violent. Dans 10 jours, je vois 20 à 25 nœuds mais c’est encore loin. Ce sera à peu près au niveau de la porte des glaces numéro 1. »

Classement à 12h00 :
1 – Banque Populaire / Armel Le Cleac’h
2 – Macif / François Gabart à 48.5 milles
3 – PRB / Vincent Riou à 65.5 milles
4 – Virbac Paprec 3 / Jean Pierre Dick à 82.5 milles
5 – Bernard Stamm / Cheminées Poujoulat à 87.5 milles