Les conditions de vent sont restées stables toute la journée d’hier et dans la nuit ce qui a permis aux 60’ d’afficher de bonnes moyennes (18.7 nœuds sur une heure au classement de 8h ce matin pour Vincent). Mais le flux de Nord Est va progressivement mollir dans la journée à l’approche du Pot au Noir. Et c’est bien cette zone qui retient maintenant toute l’attention de Vincent et de ses camarades de jeu.
Les solitaires devraient passer aujourd’hui pas mal de temps à analyser la météo, les yeux rivés notamment sur les cartes de vents d’altitude et les photos satellites, un outil précieux à l’approche de la zone instable. Déjà, on peut observer quelques ajustements de trajectoire à l’image d’Amel Le Cleac’h qui a loffé dès ce matin, mettant un peu d’Est dans sa route. Habituellement le Pot au Noir est ouvert plutôt à l’ouest mais le leader verrait-il le salut par l’Est cette année? Vincent confirmait ce matin que, pour l’instant, le Pot au Noir ne se présent pas « comme dans les livres »… « Sur les cartes, il ne ressemble pas à ce que l’on a l’habitude de voir. Il y en a un comme ça tous les 10 ans mais on sait que ça bouge énormément dans cette zone. Il faut se méfier. Le temps d’y arriver et la situation aura peut être totalement évolué ».
Si les leaders vont commencer à ressentir les prémices du Pot au Noir en fin de journée, ils y seront pleinement demain. D’ici là, la flotte va se resserrer. Un petit coup d’accordéon traditionnel à l’approche de l’équateur qui vient pimenter un peu plus ce passage particulièrement stressant pour les marins.  

Vincent par téléphone à 9h00 ce matin :
« Le vent est stable depuis hier. Là, j’ai précisément 20.7 nœuds de vent et je file à 19.3 nœuds au 180. Ca descend tout seul, on envoie la purée ! J’ai pu faire un check plus précis de la quille après le choc avec le tronc d’arbre hier. En fait, il n’y a aucune marque. Tout est OK. J’étais un peu fatigué hier soir donc j’ai pas mal dormi cette nuit. Je suis en pleine forme. Maintenant, l’objectif est le Pot au Noir. C’est sûr que pour l’instant, sur les cartes, il ne ressemble pas à ce que l’on a l’habitude de voir. Il y en a un comme ça tous les 10 ans mais on sait que ça bouge énormément dans cette zone. Le temps d’y arriver et la situation aura peut être totalement évolué  »

Vincent à la vacation ce midi :
« Le jeu est très ouvert devant. Je suis content d’être avec une flotte homogène en bonne santé. Devant nous, c’est le pot au noir. C’est l’inconnu de ces prochains jours. Je suis entre 16 et 18 nds. Le vent mollit doucement. Il va continuer à mollir tranquillement jusqu’au pot au noir. Toute mon attention est tournée vers le pot au noir. Je me suis un peu occupé du bateau mais je n’ai pas grand chose à faire, j’ai fait un peu de bricole hier mais j’ai surtout le nez dans les fichiers météo. Hier matin, je me suis fait une grosse frayeur car je suis rentré dans un tronc d’arbre, et je suis parti au tas. Il y a eu un choc  contre la quille et le safran mais il n’a pas tapé dans la coque. Pour le Pot au Noir, on n’a pas de moyens surs de savoir où ça va passer exactement. »

Classement de 12h00 :
1 – Banque Populaire / Armel Le Cleac’h
2 – Macif / François Gabart à 58.7 milles
3 – Virbac Paprec 3 / Jean Pierre Dick à 64.4 milles
4 – Cheminées Poujoulat / Bernard Stamm à 74.8 milles
5 – PRB / Vincent Riou à 93 milles