Dernières heures en mer pour Kevin et Nicolas qui ne sont plus qu’à 420 milles de la ligne d’arrivée. Sur la 2ème marche du podium provisoire les 2 hommes s’attachent en ce moment à faire avancer le plus vite possible leur bateau, car si devant APIVIA semble intouchable, derrière cela revient fort ! Charal, qui on se souvient, n’a pas été épargné par le Pot-au-Noir est en effet de retour dans le match et ne cesse de gagner des places. Désormais parti en chasse du 60’ PRB, le foiler dernière génération de Jérémie Beyou impose un rythme soutenu face auquel Kevin et Nicolas bataillent dur, leur IMOCA étant moins rapide dans ces conditions. Au pointage de 14h00, l’écart entre les 2 bateaux est de 35 milles, avec des vitesses équivalentes… Cette dernière portion de course vers Salvador de Bahia s’annonce donc sous haute tension !

 

« On est à 105% de notre vitesse habituelle »

« Ça va pas mal ! C’est l’une de nos dernières journées en mer, il fait super beau, on a eu un lever de soleil magnifique ! Il y a du vent et ça va vite vers l’arrivée donc ce sont des conditions de navigation très agréables. » Tel est le carnet de bord transmis par Nicolas en ce 13è jour de course sur la Transat Jacques Vabre. Solidement accrochés à leur 2è place, Kevin et lui savourent pleinement ces nouvelles conditions météo propices à la vitesse et à la glisse de leur 60’. Et c’est à une 20aine de noeuds que les 2 marins filent vers Salvador de Bahia, gardant un œil dans le rétroviseur où les chasseurs sont nombreux et progressent vite ! « On arrive à maintenir la cadence c’est vrai. Là on est à 105% de notre vitesse habituelle pour le bateau donc on peut difficilement aller plus vite. Mais normalement sur ces bateaux-là et vu la situation on devrait toujours être plus rapide que ceux de derrière car on rentre dans un vent plus soutenu et avec un meilleur angle. Quand les bateaux neufs seront ici, ils seront forcément un peu plus rapides que nous à l’heure actuelle. » explique Kevin qui pense notamment à Charal, à leurs trousses 35 milles derrière « Il nous reste environ 30 heures de navigation, Charal est à une 30aine de milles derrière, je te laisse faire les calculs... La vitesse qu’il avait alors qu’il était plus loffé que nous sur les dernières heures laisse imaginer ce dont il est capable en ligne droite, avec le même angle et le même vent que nous ! Ça va être compliqué mais dans tous les cas il faut essayer. » Et l’on peut compter sur l’âme de compétiteur du duo PRB pour ne rien lâcher et jouer ses cartes jusqu’au bout « On fait tout pour ne pas avoir de regrets ! On va faire ce que l’on sait faire c’est-à-dire aller vite et bien naviguer, pour le reste on verra… Il peut se passer plein de choses en voile, on l’a vu dernièrement ! »

 

Le retour du trafic maritime

Alors qu’ils se rapprochent des côtes brésiliennes - en les laissant cependant à distance afin d’éviter les phénomènes de dévent - Kevin et Nicolas vont devoir composer avec l’important trafic maritime brésilien. « On voit depuis quelques heures qu’il y a pas mal de trafic maritime. On est le long des côtes Sud-Américaines et un peu comme lorsque l’on passe Gibraltar en Europe il y a des bateaux qui descendent et qui remontent pour fournir les pays en produits et matières divers. Cette nuit on est passé à 0,3 milles d’un cargo, c’était chaud ! Il faut se remettre à regarder devant et pas uniquement les voiles ! » raconte Kevin.

Un œil devant, un œil derrière, Kevin et Nicolas vont devoir redoubler de vigilance et de concentration durant ces prochaines heures de course. Le duo devrait arriver dans la Baie de Tous les Saints dimanche dans l’après-midi, soit en soirée heure française.

 

>> A VOIR : la vidéo du bord : https://youtu.be/KH30ehGBXPE

Le classement de 14h00 :
1 - APIVIA (Charlie Dalin et Yann Eliès) 
2 - PRB (Kevin Escoffier et Nicolas Lunven) à 225,8 nm
3 - CHARAL (Jérémie Beyou et Christopher Pratt) à 260,2 nm
4 - 11TH HOUR RACING (Charlie Enright et Pascal Bidégorry) à 284,2 nm
5 - ADVENS FOR CYBERSECURITY (Thomas Ruyant et Antoine Koch) à 290,1 nm

Suivez la course sur la cartographie : http://bit.ly/CartoTJV (actualisation toutes les heures)