Partis jeudi peu après 13h00 de la baie de Lorient, Kevin et Nicolas ont coupé la ligne d’arrivée des 48H Azimut ce matin à 9h16. Avec un temps de 1j 20h 8min et 52 sec, les 2 marins s’adjugent la 2ème place derrière Charal de Jéremie Beyou et Christopher Pratt. Le duo PRB décroche ainsi son 2ème podium d’affilée, après celui de la Rolex Fastnet Race en août dernier. Entretien avec Kevin à l’arrivée au ponton…

 

Kevin, deuxième course et deuxième podium, content ?

« J’avais dit que si nous faisions un podium je serais content, donc oui je suis très content même ! Cela prouve que la 2ème place que nous avons été chercher au Fastnet avec Nico le mois dernier ça n’était pas du hasard.

Nous faisons 2 au Fastnet, 2 sur les Runs et 2 sur les 48H Azimut, et ce toujours derrière Charal de Jérem, c’est bien, nous sommes réguliers. Bon après la régularité de 2ème ne nous plaira pas très longtemps (rires) ! »

Les conditions ont été variées sur ce parcours, l’occasion de bien tester le bateau ?

« Oui nous avons eu du reaching, du portant, du près, c’était vraiment bien de naviguer sous toutes ces allures. Au reaching, nous avons été moins rapides, nous avons encore des choses à trouver, notamment travailler sur les voiles et sur les réglages d’appendices. Au près nous avons vu que nous allions bien et au portant nous sommes revenus aussi un peu. Cela prouve que le bateau PRB est polyvalent ! 

Nous avons rencontré jusqu’à 25/26 nœuds, avec une mer parfois courte qui n’était pas simple à gérer. Ça secouait dans tous les sens, c’était plutôt inconfortable. D’ailleurs nous n’avons pas du tout dormi la première nuit. La seconde a été plus calme et nous avons réussi à faire 2/3 siestes. »

Vous finissez devant l’IMOCA 11th Hour dont le co-skipper, Pascal Bidégorry, n’est autre que ton ancien équipier sur Dongfeng Race team, le clin d’œil est sympa ?!   

« On s’est eu à la VHF avec Pascal ce matin ! On se connait bien ! Sur le bord de reaching, ils ont été beaucoup plus rapides. Nous avons réussi à les repasser sur le près. Se retrouver désormais concurrents aiguise forcément notre âme de compétiteurs à tous les 2, on se chambre un peu donc oui je suis content cette fois-ci de terminer devant lui (rires) ! »

Ce fut donc une dernière confrontation enrichissante à 36 jours du départ de la Transat Jacques Vabre ?

« En effet, c’était d’ailleurs très important d’y être ! Il y avait du niveau sur l’eau avec 21 bateaux dont 3 de dernière génération. Le parcours était beau, les conditions aussi. Nous étions réellement en configuration Transat Jacques Vabre avec Nico, c’était parfait ! Nous avons encore emmagasiné de l’expérience tous les 2. De la confiance dans le bateau également car les conditions rencontrées nous ont permis de l’éprouver, les alarmes ont d’ailleurs parfois sonné (rires), preuve que c’était soutenu ! »

 

L’IMOCA PRB ne participera pas au Tour de Groix qui a lieu demain après-midi. Kevin est en effet attendu au mariage de son frère. Le bateau a été convoyé une fois la ligne passée par Nicolas Lunven et l’équipe technique en direction de Port-la-Forêt où de nouvelles sessions d’entrainements avec le Pôle Finistère Course au large auront lieu dès la première semaine d’octobre