Partis à 13h45 de Cowes samedi, Kevin Escoffier et Nicolas Lunven ont franchi la ligne d’arrivée de la Rolex Fastnet Race en 2è position cet après-midi. Le duo qui participait à sa première course à bord de l’IMOCA PRB décroche ainsi son tout premier podium, 2 semaines seulement après avoir récupéré sa monture. De quoi être satisfait à 82 jours du départ de la Transat Jacques Vabre !

 

Objectif atteint !

« On aimerait aller chercher un podium ! » L’objectif sportif de Kevin Escoffier et Nicolas Lunven avant de prendre le départ de la Rolex Fastnet Race était clair et depuis cet après-midi, il est atteint ! En franchissant la ligne d’arrivée devant Plymouth aux alentours de 15h00 après un peu plus de 2 jours de course, le duo s’adjuge une très belle 2è place, juste derrière l’IMOCA dernière génération Charal de Jérémie Beyou et Christopher Pratt, grands vainqueurs de cette 48è édition !

Auteurs d’un superbe départ samedi à Cowes, Kevin et Nicolas auront passé la majeure partie de la course dans le groupe en tête de flotte, à l’exception de la phase de transition lors de la première nuit que nos 2 marins ont négocié avec plus de difficultés comme le relate Kevin. « Les conditions météo étaient compliquées à ce moment-là. Nous avons vu que le vent n’était pas comme sur les fichiers, nous aurions dû choisir une autre route. Au lieu de ça, nous sommes restés collés à notre plan et avons rallongé notre route en allant chercher du vent dans le Sud-Ouest qui finalement n’était pas là. » Mais c’était sans compter les ressources du duo qui, « à la force du poignet » et avec des choix de voiles stratégiques est revenu petit à petit sur ses concurrents, enroulant le Fastnet dans le trio de tête après un reaching sportif et des pointes à plus de 30 nœuds. Puis l’IMOCA PRB a entamé sa descente au portant vers Plymouth où l’arrivée s’est jouée sur le fil. « Nous étions à jeu égal avec Banque Populaire X. Nous nous sommes croisés plusieurs fois et sur le dernier empannage Armel et Clarisse commettent une petite erreur qui nous permet de les passer sur la ligne et de finir deuxième ! »

 

Une première course riche d’enseignements

Au-delà de ce très beau résultat sportif, les 2 marins ressortent riches de nombreux enseignements sur le bateau, autre objectif qu’ils s’étaient fixés avant le départ de cette course. « Je suis bien évidemment très heureux de ce podium car j’avais envie de bien faire sur cette première course, mais ce que je retiens davantage c’est l’apprentissage du bateau, de la performance. » Et les conditions rencontrées sur ces 608 milles de parcours, avec parfois des rafales à plus de 35 nœuds ont permis à Kevin et Nicolas de tester le potentiel du 60’ PRB, « Même si ce type de course ne constitue pas l’objectif principal de la saison il est important de les exploiter pleinement pour apprendre. Et c’est ce que nous avons fait avec Nicolas en attaquant, notamment quand le vent était soutenu. C’est une façon de gagner de la confiance, de savoir que le jour où je serai confronté à ces conditions, le bateau et moi-même nous serons capables de les affronter ». Et du côté du duo, cette course a également confirmé la bonne entente entre les 2 hommes, sportivement, comme humainement. « Ça ne fait pas très longtemps que l’on navigue ensemble avec Nico, mais c’est fluide, on n’a pas trop besoin de se parler. On s’entend également très bien sur les rythmes, les façons de se reposer. Il est très serein. C’est vraiment super ! » Ajouté à cela, le bel entraînement avec le Pôle Finistère Course au Large pour rejoindre Cowes et vous obtenez un premier contrat rempli dans la quête d’apprentissage de Kevin et Nicolas en vue du grand rendez-vous d’octobre : la Transat Jacques Vabre.

 

A peine le temps de reprendre quelques forces et l’IMOCA PRB partira dès ce soir en direction de Port-la-Forêt. Un convoyage familial puisque seront à bord, le père de Kevin, Franck-Yves (avec lequel il a remporté la Transat Jacques Vabre en 2005) et l’un de ses frères. Le bateau sera ensuite sorti d’eau pour un chantier estival d’une dizaine de jours, avant de participer à une nouvelle session d’entraînements avec le Pôle Finistère Course au Large fin août.