Cette 40e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe restera gravée dans toutes les mémoires pour les histoires hors du commun qu’elle nous livre tour à tour. Les Ultimes ont écrit un final d’exception il y a quelques jours avec un mano a mano qui a vu finalement la victoire de Françis Joyon sur IDEC Sport. Et cette nuit, c’est encore un rebondissement imprévisible qui s’est joué le long des côtes de Guadeloupe.

Alors qu’Alex Thomson filait à vive allure vers son sacre, il s’est échoué sur la côte nord de l’ile. Le skipper était allé se reposer pour attaquer sereinement le tour de Guadeloupe que l’on sait éreintant. Mais il n’a pas entendu son alarme et c’est le choc de son bateau contre les rochers qui l’a sorti de son sommeil. Le Britannique a dû utiliser son moteur pour se sortir de cette périlleuse situation. Une infraction au règlement qui lui vaut 24 heures de pénalité !


En franchissant la ligne d’arrivée à 13h10 (heure française), le solitaire savait que la victoire lui échappait. Mais il ne l’a véritablement appris que quelques minutes plus tard alors que le président du jury montait à bord pour lui expliquer la décision. Une décision que Thomson a accepté sans sourciller. « Je ne mérite pas cette victoire » a-t-il raconté quelques minutes plus tard au ponton.

On imagine la déception sans limite de l’homme qui a terminé 2e du dernier Vendée Globe. Devant les medias et le public présents sur le ponton, il a aussi évoqué un sentiment de honte et s’est excusé auprès de son équipe pour tout le travail brisé en quelques secondes.

Puis, il a surpris tout le monde en sortant de sa poche, un « souvenir » comme il l’a dit… Un morceau de roche… Cette roche qui a abîmé son bateau et qui lui a arraché la victoire… Une image qui restera sans nul doute le symbole d’une Route du Rhum hors du commun !


Cette 40e édition est donc désormais promise à un Français. Paul Meilhat semble bien placé pour l’emporter à condition qu’il maitrise un Yann Eliès survolté et à ses trousses… 18,5 milles séparent les deux hommes à 16h44…


Pour Vincent Riou, l’avarie et la pénalité d’Alex Thomson relancent la course au podium. PRB est à 257,5 milles de l’arrivée et progresse à 13,9 nœuds au classement de 16h44h. Il faut tout simplement que Vincent franchisse la ligne demain avant 13 heures 10 minutes et 58 secondes (heure française) pour s’emparer de la troisième place. Les conditions de navigation actuelles rendent difficiles les pronostics. La succession de grains ne permet pas à Vincent de faire progresser PRB à une allure très régulière. Et l’on sait aussi que le Tour de Guadeloupe est particulièrement piégeux notamment lorsqu’on l’entame de nuit… Pour autant, le skipper de PRB qui navigue depuis la deuxième nuit de course avec un bateau diminué (problème d’électronique qui l’empêche d’utiliser toutes les capacités de son pilote automatique), est prêt à pousser l’abnégation jusqu’au bout et tentera tout pour s’emparer de ce podium !

  
  

INTERVIEW DE VINCENT RIOU :


« C’est complètement fou l’histoire d’Alex Thomson ! C’est inimaginable ! Ça doit être une situation difficile à gérer. Mais en tout cas, on ne lui enlèvera pas qu’il a navigué vite sur l’ensemble du parcours ! Il a trouvé un mode de fonctionnement que nous n’avons pas encore trouvé. Cette histoire laisse le podium ouvert. Très honnêtement ça va être difficile d’y arriver. Je pense qu’il va me manquer une à deux heures mais je ne vais rien lâcher jusqu’à la dernière seconde ! »

____________

CLASSEMENT A 16h44

  1. Alex Thomson – Hugo Boss : arrivé le 16/11/18 à 13:10:58 (heure française)
  2. Paul Meilhat – SMA : 86,7 nm (distance au but)
  3. Yann Eliès – UCAR StMichel : 18 nm (distance au 1er en course)
  4. Vincent Riou – PRB : 155,7 nm
  5. Boris Herrmann – Malizia 2 Yacht Club de Monaco : 236,8 nm