Difficile de prévoir la force et la direction du vent… La réalité n’était pas celle des fichiers. Des conditions parfaites pour passer des heures usantes et sans sommeil, surtout quand on sait le match qui anime le quatuor de tête de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe… Une « nuit en enfer » sauf que sur l’Atlantique, il ne s’agit pas de cinéma et que le skipper de PRB aurait aimé bénéficier d’un flux établi pour pouvoir allonger la foulée.

Depuis ce matin, le vent s’est stabilisé et les vitesses de PRB sont plus conformes avec les objectifs que s’est fixé Vincent pour cette 6ème journée de course. Le match est intense et Alex Thomson s’affirme en leader de cette flotte IMOCA, affichant toujours un petit « plus » en vitesse par rapport à celle de ses poursuivants… Sur une trajectoire légèrement plus nord, il domine pour l’instant le jeu. Mais derrière lui, la pression ne redescend pas. A 2 000 milles de l’arrivée, Vincent est à l’affût de la moindre opportunité. Il cherche volontairement à créer un léger décalage dans le sud pour rendre le jeu plus ouvert. Il saisira toutes les opportunités qui se présenteront pour se rapprocher du tableau arrière d’Hugo Boss. Une position de chasseur qui lui convient pour l’instant. Désormais installé au portant dans un vent plus stable, il peut ambitionner de maintenir à bonne cadence son PRB. « La difficulté, c’est que nous ne bénéficions pas les uns les autres du même vent. Je n’ai pas les mêmes conditions qu’Alex Thomson qui progresse pour l’instant au bon angle avec les bonnes voiles. Et je n’ai pas non plus les mêmes conditions que Yann Eliès, plus loin dans nos tableaux arrière. J’ai un vent plus stable mais les prévisions sont assez différentes de ce que nous rencontrons. Il n’est pas rare ces dernières heures d’avoir 20 à 40¨° d’écart de vent par rapport à ce qui était prévu. Ce n’est pas simple à gérer mais je m’adapte et je garde un regard très positif sur ce qui se passe et ce qui nous attend jusqu’à l’arrivée » commente Vincent.

CLASSEMENT A 15H45

1- Alex Thomson – Hugo Boss : 2 059,20 nm (distance au but)
2- Paul Meilhat – SMA : 76 nm (distance au 1er)
3- Vincent Riou – PRB : 93 nm
4- Boris Herrmann – Malizia 2 Yacht Club de Monaco : 101 nm
5- Yann Eliès – UCAR StMichel : 192 nm