Vendredi dernier était un jour important dans le programme de préparation de Vincent Riou en vue de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. C’était la première fois que le skipper naviguait avec un PRB équipé de ses deux foils. Entouré d’une partie de son équipe technique, Vincent a passé toute la journée en mer dans un vent atteignant jusqu’à une vingtaine de nœuds. Et cette première navigation a convaincu le skipper de PRB : « On n’a pas de gros soucis. Je pense qu’on ne va pas mettre longtemps à mettre en route le bateau. Mais c’est vrai que c’est un peu une re-découverte, c’est un nouveau bateau. Aujourd’hui, ces foils sont prometteurs. Les voyants sont tous au vert. Il y a encore un peu de bricolage mais le concept fonctionne super bien ! » C’est en octobre 2015 que les premiers monocoques 60’ équipés de foils étaient apparus au départ d’une course. C’était sur la Transat Jacques Vabre et au Brésil… PRB, sans foil, l’avait emporté face à ces nouveaux foilers non fiabilisés. Depuis, la révolution du foil a fait son chemin dans la classe IMOCA. Désormais, la jauge autorise de régler l’incidence des plans porteurs. Pour Vincent, il est devenu une évidence d’équiper à son tour son monocoque pour le garder performant face aux bateaux plus récents.

Des enseignements ont été tirés par les skippers et les architectes depuis l’apparition des foils de première génération, les appendices de PRB bénéficient donc de toute cette expertise. Vincent, passionné de technologie, a observé à la loupe ce qui peut se faire en IMOCA et dans d’autres classes de bateaux pour penser les foils de son 60’. Il savait précisément ce qu’il voulait pour son bateau qui a déjà, par le passé, prouvé sa capacité à aller vite. « Ces foils, je les ai voulus pour faire un bateau polyvalent. Ce ne sont pas des foils qui sont faits pour les très hautes vitesses. Ce sont des foils faits pour plus de polyvalence que les foils qui ont été dessinés par le passé, ceux de la génération du dernier Vendée Globe. Eux étaient vraiment typés et c’est ce vers quoi je ne voulais pas aller » commente le skipper qui a prévu de passer beaucoup de temps sur l’eau avant le départ, le 4 novembre prochain de la Route du Rhum Destination Guadeloupe.

PRB va prendre part dès demain au stage d’entrainement du Pôle Finistère Course au Large. Trois jours pour se jauger face à une bonne partie de ses concurrents pour la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Vincent participera ensuite au Trophée Azimut à Lorient du 21 au 23 septembre.