Le gallois Alex Thomson affole les compteurs. Toujours plus rapide que PRB et Banque Populaire (18,8 nœuds moyen sur les dernières 24 heures), le skipper d’Hugo Boss a réussi à détrôner Armel Le Cleac’h de sa place de leader hier à 18h.

Lancé à pleine vitesse, cap au sud ouest, il a choisi de passer cette nuit entre les îles du Cap Vert (précisément entre Santo Antao et Sao Vincente) et affiche maintenant une quarantaine de milles d’écart latéral avec Vincent Riou. Le skipper de PRB lui, a évolué sur une route dans l’ouest de l’archipel et n’a pas cédé sa deuxième place. Il progresse 31 milles derrière le tableau arrière de Hugo Boss et poursuit son incroyable lutte avec Armel Le Cleac’h. 1,8 milles séparent les deux monocoques…

Après une semaine de course, Vincent dresse un premier bilan : « Si on m’avait dit il y a une semaine que je serais à la lutte avec Banque Populaire et Hugo Boss à l’équateur, j’aurais signé tout de suite ! Nous sommes allés très vite depuis le début. Depuis Madère, je pense que nous n’avons jamais été en-dessous de 16 à 17 nœuds moyen». Entouré de foilers, le skipper de PRB ne baisse pas la garde et fait partie des grands animateurs de ce début de course. Jacques Caraës, le directeur de course, soulignait ce midi la performance du 60’ vendéen et du solitaire : « C’est un bateau qui a déjà montré pleinement ses capacités sur les courses précédentes. C’est un monocoque très abouti. On n’est pas surpris de voir Vincent à ce niveau de jeu. On le savait. Le bateau est rapide dans toutes les allures et Vincent est à l’attaque. Il se donne du mal pour rester dans le tiercé de tête. C’est magnifique à voir ! ».

Alors que les marins descendent vers le Pot au Noir, la bataille que Vincent est venu chercher autour du monde est bel et bien présente. Un quatrième bateau pourrait d’ailleurs bientôt rejoindre ce match en tête de flotte… Il s’agit d’Edmond de Rothschild. Le 60’ mené par Sébastien Josse glisse sous le vent des leaders et affiche lui aussi des moyennes très rapides.

PRB bénéficie toujours, comme ses adversaires, d’un flux de Nord Est mais celui-ci devrait perdre du coffre dans les heures à venir. A la mi-journée, Vincent ne relevait plus que 15 à 16 nœuds de vent seulement. La nuit dernière a d’ailleurs été active avec un vent instable en force et en direction. Ces variations annoncent l’approche de la Zone de Convergence Intertropicale, une zone qui éveille tous les fantasmes. Certains prévoient le Pot au Noir plus étendu que prévu et donc susceptible d’un vrai ralentissement pour les leaders. D’autres, comme Vincent, le voient moins douloureux que ce qu’annonçaient les fichiers hier… Ce qui est sûr, c’est que tous les skippers ne seront pas logés à la même enseigne sauf si les routes convergent dans les prochaines heures. Affaire à suivre.

Classement à 12h
1- Hugo Boss (Alex Thomson)
2- PRB (Vincent Riou) à 31 nm
3- Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac’h) à 32,8 milles
4- Edmond de Rothschild (Sébastien Josse ) à 43,4 millesnm
5- Maitre Coq (Jérémie Beyou) à 62,4 nm
….