par Vincent lors de la transat retour entre Saint Barth et Lorient en décembre dernier, elle a été améliorée pour apporter plus de confort à Vincent dans son Tour du Monde.


Cette capote réalisée en cuben repose sur une structure en carbone (un arceau extérieur et trois barres transversales).

L’objectif est de protéger le cockpit des paquets de mer et de permettre à Vincent de s’isoler un peu du froid, notamment dans le Grand Sud. Partiellement ouverte sur les côtés dans les zones plus chaudes du globe, la structure permet à Vincent d’accéder rapidement au pont du bateau si nécessaire. Dans le Grand Sud par contre, le skipper de PRB pourra refermer cet « igloo » pour se retrouver totalement à l’abri. L’avantage de cette capote par rapport à la casquette coulissante utilisée jusqu’alors ? Le poids ! Cette structure souple est évidemment beaucoup plus légère. Et on le sait, la chasse au poids est permanente sur ces bateaux !
Vincent va profiter de deux derniers jours allégés en termes de programme avant de s’attaquer dès lundi à une dernière course folle avant le départ. Le planning est déjà chargé de rendez-vous médias et devrait encore s’étoffer. Vincent est toujours aussi serein et accepte ces contraintes sans aucun problème. C’est une façon pour lui de partager son aventure avec le grand public. Sa famille et ses amis proches vont également tous arriver aux Sables la semaine prochaine pour lui souffler leurs derniers encouragements.
Un autre compte à rebours va s’installer… Plus pressant celui-là. On croisera probablement des regards différents sur le ponton. Entre hâte d’y aller et difficulté de laisser tout le monde à terre, les solitaires vont peu à peu rentrer dans leur bulle.
N’oubliez pas aujourd’hui à 15h20 sur France 3 Pays de la Loire et France 3 Bretagne, le documentaire « Skippers au long cours » réalisé par Stéphanie Pasgrimaud. Portrait croisé de Vincent Riou et Sébastien Josse. A ne pas rater !