Vincent et PRB ont glané leurs derniers milles avant le départ du Vendée Globe dans des conditions particulièrement musclées puisqu’ils ont rencontré entre 25 et 35 nœuds de vent ! Si tout s’est très bien passé durant les huit heures de navigation, les équipiers du monocoque sont arrivés à destination…trempés ! Après avoir été séché puis rincé, le ciré de Vincent restera au sec jusqu’au départ du tour du monde, le 10 novembre prochain.