Visite sécu, kesako ?
C’est un passage obligé pour les solitaires et leurs 60’, sur lesquels ils devront être autonomes en cas de difficulté. Jerricanes d’eau, double lignes de mouillage, radeau de survie, bidon de survie, aliments énergétiques… La liste est longue et très précise. C’est le comité de course qui se charge de vérifier si tout est bien conforme. Au total, c’est environ 300 kilos de matériel embarqués qui sont passés au peigne fin ! « La liste du matériel obligatoire ? C’est comme pour le bac, on ne l’a eu qu’aujourd’hui ! Avec l’effet de surprise, c’est plus marrant (rires)», blague Gael Le Cléac’h, le boat capitaine de PRB. Car bien sûr ici, il n’y a pas de place pour l’improvisation ! Deux jaugeurs de la FFVoile sont donc montés à bord de PRB cet après-midi en présence de Vincent et d’une partie de son équipe technique pour effectuer cet inventaire. Depuis plus de deux mois, Vincent et ses hommes ont particulièrement travaillé sur ce dossier pour que tout soit OK le plus tôt possible avant le départ ! « Il y a plus de quatre pages de matos obligatoire! Il y en avait déjà à bord, mais il a fallu compléter, et cela prend du temps » confie Jacques Fort, le responsable mécanique et hydraulique de PRB. Et pour cause, il aura fallu pas moins 2 heures 30 pour faire un check complet ! Au final, Vincent repart quasiment avec un 20/20. Restent juste de tous petits points de détails qui seront définitivement réglés cette semaine.

 

 

Un mystérieux labyrinthe
Le stand PRB sur le village officiel ne passe pas inaperçu… Bloc noir fermé, lumière tamisée, … l’ambiance tranche franchement avec les traditionnels stands très ouverts et inondés de lumière. Et cette différence attise l’intérêt du grand public extrêmement nombreux depuis hier. Ce dimanche, la file d’attente pour entrer dans ce « labyrinthe » était impressionnante ! En deux jours, ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont osé franchir la porte du stand PRB et déambuler à l’intérieur. Le succès est tel que même Jean-Jacques Laurent, Président du directoire de PRB, s’est mis à distribuer les posters aux nombreuses personnes venues témoigner leur encouragement à Vincent ! Le skipper a même fait une rapide séance de dédicace pour le plus grand bonheur des enfants et des parents très impressionnés de se retrouver face à l’un des vingt marins qui s’apprêtent à effectuer un tour du monde seul et sans assistance. Et vous ? Quand venez-vous découvrir ce que cache ce labyrinthe ? Vous avez jusqu’au 11 novembre !