Depuis la réception du Rustler 36 à Port-La-Forêt fin avril, Damien Guillou ne s’est pour ainsi dire pas arrêté. Après un chantier intense de trois mois pour mettre le voilier en configuration tour du monde en solitaire, le skipper de PRB a enchaîné les navigations en août afin de prendre en main le bateau. C’est désormais à sa qualification pour la Golden Globe Race (tour du monde en solitaire sans escale sans assistance et sans moyen moderne de communication) qu’il s’attaque aujourd’hui avec un parcours de 2 000 milles à boucler. 

 

210910 YR PRB LR204873

 

Trois mois de chantier, un mois de navigations et un départ en qualification ce jour… le rythme de Damien Guillou est intense, « Dès la réception du bateau l’objectif était clair pour moi. Lancer le chantier du bateau, valider les travaux effectués sur des navigations ici en Bretagne puis faire rapidement la qualification. Je suis très content d’avoir réussi à tenir ce planning très serré. Les premières navigations ont été très satisfaisantes. Je m’attendais à un bateau moins rapide et un peu plus lourd. Finalement, ce n’est pas le cas du tout et les sensations sont d’ailleurs assez fines. Tout fonctionne bien, le bateau est pratique à naviguer et a un vrai comportement marin. Je suis très impatient de le découvrir désormais tout seul et au large. » 

C’est vers 15h cet après-midi que le skipper de PRB a largué les amarres sous les encouragements de son team, mais aussi de Kevin Escoffier et Vincent Riou, présents pour l’occasion, « C’est très sympa qu’ils soient venus aujourd’hui. J’ai eu Jean-Jacques Laurent par visio aussi, ça m’a fait très plaisir. Je sais qu’il est content de me voir partir, qu’il va me suivre. C’est à l’image du projet voile, on est comme une famille quelque part. C’est très important d’avoir tout ce soutien, je me sens vraiment accompagné ! »

Le parcours de 2 000 milles que va réaliser Damien est théorique et pourra éventuellement évoluer en fonction des conditions météo. Celui-ci va d’abord l’emmener vers un premier waypoint (point de passage) situé à environ 500 milles dans le nord-ouest de la pointe bretonne. Le skipper de PRB descendra ensuite en direction des Açores afin d’y laisser un deuxième waypoint. Puis il fera demi-tour et route directe vers Port-La-Forêt pour un long bord de 900 milles. « Je devrais boucler les 2 000 milles en 20 jours, +/- 3 jours selon la météo. C’est dur de le dire précisément car je ne connais pas encore bien les vitesses du bateau à toutes les allures. Cette qualification va me permettre de prendre mes repères, mais aussi de m’entraîner en conditions réelles à l’utilisation des cartes et du sextant. Car même si je suis autorisé à avoir un GPS pour cette navigation, l’objectif est de réaliser cette qualification dans les conditions du tour du monde. » 

Le retour du skipper PRB est prévu à la fin du mois. Nul doute que cette première navigation en solitaire et au large sera très riche d’enseignements tant sur le plan sportif que personnel pour Damien.