Cette nuit à 3h54 HF, la direction de course du Vendée Globe a pu confirmer que l’opération de transfert de Kevin Escoffier depuis Yes We Cam vers la frégate de la Marine nationale Nivôse était réussie. Le skipper de PRB s’est d’abord jeté à l’eau avant d’être récupéré à bord d’un semi-rigide de la Marine Nationale à 3H10 HF puis a été accueilli par l’équipage du Nivôse. Kevin fait vers route vers la terre tandis que Jean Le Cam peut reprendre sa route en solitaire pour ce Vendée Globe. 

Depuis hier, Jean Le Cam et Kevin Escoffier étaient en contact direct avec le Capitaine de vaisseau Frédéric Barbe et le Lieutenant de vaisseau Jérémie Lefebvre pour affiner un point de rencontre au milieu de l’océan Indien et effectuer la récupération du skipper de PRB. L’approche de la frégate et de l’IMOCA a été rendue très compliquée dans la journée de samedi et cette nuit en raison des conditions météo extrêmes sur la zone (le Nivôse naviguait en fin d’après-midi hier dans une mer grosse et 40 nœuds de vent). Un way point avait été établi dans le nord de l’île aux Cochons et de l’île de la Possession par 40°15 Sud, 52°20° Est pour que les deux embarcations se retrouvent dans des conditions optimales qui permettent au Nivôse et à Yes We Cam d’opérer le transfert sans risque. 

Avec 20 nœuds de vent sur zone et malgré une houle très formée, l’opération a pu être lancée. Kevin Escoffier, équipé de sa combinaison de survie, a pu débarquer de Yes We Cam, qui faisait route sous voilure très réduite et à petite vitesse au moment du transfert. Kevin a d’abord embarqué sur un semi-rigide de la Marine Nationale avant d’être accueilli par l’équipage du Nivôse. Une manœuvre délicate menée avec expertise par les hommes de la frégate. Le navire de 93,5 m sillonne cette région hostile du globe toute l’année dans une mission de surveillance des espaces maritimes sous souveraineté française dans l’océan Indien et de lutte contre les activités illicites en mer. La frégate a été déroutée de sa mission pour réaliser cette opération d’assistance. Elle fait route vers La Réunion, son port d’attache où sera débarqué Kevin fin de semaine prochaine. 

C’est évidemment un immense soulagement pour Kevin Escoffier qui voit enfin son aventure prendre une nouvelle tournure. Kevin, PRB et l’ensemble du Team remercient la Marine Nationale pour sa réactivité et pour avoir mené cette opération de transfert avec beaucoup d’expertise. Merci aussi à la direction de course du Vendée Globe qui a œuvré sans relâche depuis l’instant où le skipper de PRB avait déclenché sa balise de détresse, ce lundi 30 novembre à 14h46.  

Jean Le Cam qui a passé 5 jours avec Kevin à bord, va enfin pouvoir reprendre son tour du monde. Le solitaire aux quatre Vendée Globe a, jusqu’au sauvetage de Kevin, réalisé une course impériale à la barre de son bateau à dérives Yes We Cam. Animateur exceptionnel de ce premier tiers du parcours, il repart à la lutte avec les bateaux de nouvelle génération. Kevin et toute l’équipe PRB n’auront jamais assez de mots pour le remercier de ce qu’il a réalisé en retrouvant le skipper, sur son radeau de survie en pleine nuit dans l’océan Indien. Nous lui souhaitons le meilleur à venir pour ce Vendée Globe dont il a quoi qu’il arrive marqué définitivement l’histoire.