C’est une véritable course de vitesse qui se joue en ce moment le long des côtes brésiliennes ! Lancé à près d’une vingtaine de nœuds de moyenne, Kevin tente de trouver le juste équilibre pour aller vite tout en ménageant sa monture à bord de laquelle la vie se fait assez inconfortable en ce moment. Bord à bord toute la nuit avec le monocoque vainqueur du dernier Vendée Globe, PRB a finalement concédé sa 5e place à Bureau Vallée 2 en milieu de journée et se trouve désormais 8 milles derrière lui. 

Dans cette folle cavalcade vers le sud, Kevin travaille studieusement la météo pour aborder la suite du programme et le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène. Si le trio de tête devrait pouvoir bénéficier d’un petit front lui permettant de filer rapidement vers le Cap de Bonne-Espérance, pour les poursuivants, la tâche s'annonce moins aisée. En effet la bulle anticyclonique va grossir derrière et obligera les solitaires à faire le tour de la paroisse… L’entrée dans les mers du sud va donc se mériter ! 

 

LES DÉCLARATIONS DE KEVIN : 

« Depuis le passage de l’équateur, je suis sur un grand bâbord le long des côtes brésiliennes qui va durer encore un peu d’ailleurs. C’est un peu le concours de vitesse, ça tape pas mal, ce n’est pas forcément très agréable. Là il s’agit de trouver le bon compromis pour faire avancer vite le bateau tout en ne tirant pas trop dessus non plus. J’en profite aussi pour bricoler un peu, me reposer et prendre soin de moi. Je travaille également la météo pour savoir à quelle sauce on va être mangé jusqu’au Cap de Bonne Espérance pour ensuite rejoindre l’océan Indien ! »

 

LE POINTAGE DE 15H00 : 

1 – Alex Thomson (HUGO BOSS)
2 - Thomas Ruyant (LinkedOut) : à 12,7 nm
3 - Charlie Dalin (APIVIA) : à 50,4 nm
4 - Jean Le Cam (Yes We Cam !) : à 223 nm
5 - Louis Burton (Bureau Vallée 2) : à 243,5 nm
6 - Kevin Escoffier (PRB) : à 251,3 nm