« Je suis au portant et ça glisse super bien ! ». Joint à la vacation de 5h00 par l’organisation du Vendée Globe, Kevin ne cachait pas son plaisir de filer vite  en direction du Pot au Noir, la zone de convergence intertropicale. Redouté par les marins en raison de sa forte instabilité, le Pot semble en ce moment complaisant et pourrait laisser passer la tête de flotte sans trop de ralentissements. Des indices que Kevin prend avec prudence car il sait que tout évolue très vite dans cette zone même si la perspective d’un franchissement rapide le réjouit forcément.

5e d’une flotte toujours menée par Alex Thomson, Kevin ne lâche rien sur les réglages. Hugo Boss, LinkedOut et APIVIA déboulent depuis plusieurs heures à des vitesses moyennes proches des 20 nœuds. Mais PRB tient sa place dans le quintet de tête et le solitaire est galvanisé par cette régate au contact.

Accompagné depuis hier par quelques poissons volants, Kevin a sorti la tenue légère en raison des fortes températures, qui, il l’avoue ne sont pas trop de son goût. Il affiche aussi sa surprise de devoir faire le nettoyage régulier du cockpit envahi par les sargasses, ces algues laminaires brunes que l’on trouve habituellement plutôt dans les Antilles. Le moral à bord de PRB est bon et le rythme désormais parfaitement installé après huit jours de course et en approche de l’hémisphère sud !

 

KEVIN JOINT À LA VACATION DE 5H00 :

« En ce moment, les alizés dans l’hémisphère Sud sont plutôt Est que Sud-Est : c’est moins conflictuel du coup dans la zone de convergence intertropicale. En fait, plus les alizés sont parallèles entre les 2 hémisphères, plus le Pot au Noir est facile à traverser. 
Ce sont de bonnes conditions, mais malgré tout le vent est assez instable, je suis peut-être trop dans l’Est, je pense. Ce n’est pas facile de trouver la bonne voile, mais je suis au portant et ça glisse super bien ! Si je pouvais dormir plus ça serait mieux. La première semaine a été intense, je pensais que c’était dû à mon manque d’expérience en solitaire, mais j’ai cru comprendre que tout le monde était un peu fatigué. En ce moment, il fait déjà beaucoup trop chaud, enfin pour moi ! Donc c’est tenue légère exigée !
J’ai plein de poissons volants depuis hier, mais surtout des sargasses. J’en ai plein le pont, plein le cockpit. Mon hydro générateur se met en drapeau à cause des sargasses. Je ne me rappelais pas qu’il y en avait par ici, je suis très étonné, normalement c’est plutôt le long des îles de l’arc antillais. Le cockpit en est plein !
J’ai une tendance à ne voir que les erreurs que je fais, mais j’ai l’impression que c’est plutôt pas mal ce que je fais depuis le début. Je n’ai pas eu de gros souci technique, je suis dans le bon paquet, même si Thomas (Ruyant) et Charlie (Dalin) ont fait parler la poudre ces dernières 48h. Je suis content de ma première semaine, je suis content d’être là ! »

 

LE POINTAGE DE 12H00 : 

1 – Alex Thomson (HUGO BOSS)
2 - Thomas Ruyant (LinkedOut) : à 89,2 nm
3 - Jean Le Cam (Yes We Cam !) : à 122,2 nm 
4- Charlie Dalin (APIVIA) : à 144,1 nm
5 - Kevin Escoffier (PRB) : à 236,5 nm

 

Les sargasses qui envahissent le pont et le cockpit de PRB 

vg2020 20201117 escoffier photo1894b basse dfinition vi