le team Sainz/Gottschalk s’est perdu dans les dunes argentines. Peu de temps après, le même sort était réservé au buggy #312 de Chabot/Pillot : impossible de trouver le way point ! Comme si cela ne suffisait pas, un problème électrique au niveau du moteur sur le buggy #303. « Arrivés au 3/4 de la spéciale, au km 162, il y avait un way point dans un oued à trouver et nous avons commencé à chercher, chercher... Alors que nous tournions, nous avons trouvé Carlos arrêté. Bien entendu, nous avons tenté de l'aider mais son buggy ne démarrait plus. En fait c'était une cosse du moteur qui s'était déboitée... Il est reparti mais nous avons perdu du temps... » racontait Ronan Chabot hier soir à son arrivée au bivouac.
La deuxième spéciale a quant à elle été réduite de 99 kilomètres par David Castera, le directeur de course. Si Carlos Sainz et son co-équipier paient cher leurs mésaventures de la première partie de la journée (26ème sur l’étape), le tandem Chabot/Pillot signe, au vu du contexte une belle performance. Le buggy #312 termine à la 11ème place. Il progresse ainsi d’une dizaine de places au classement général (26ème).

Après une nuit bien méritée, les deux équipages prendront le départ de la 6ème étape aujourd’hui. Au programme, deux spéciales de 424 kms au total entre Tucuman et Salta. Le départ de la première spéciale sera donné à 10h05 (heure locale – 14h05 HF). Les concurrents évolueront principalement sur des pistes de terre et cailloux et longeront la célèbre Ruta 40. Sur cette étape, il faudra être vigilant. Le danger pourrait venir des animaux très nombreux sur ce parcours !

Ronan Chabot revient sur la 5ème étape :
« C'est encore une drôle de journée. Le début de la spéciale était très rapide mais très vite, nous sommes passés en hors-piste avec de l'herbe à chameau, du terrain très cassant, du sablonneux, de petites montagnes de sable et de magnifiques paysages. Nous sommes partis 13ème ce matin et, très vite, dans les 100 premiers kilomètres, nous avons doublé six voitures. Il y a même un joli passage à la télévision de notre bagarre avec Gordon... Arrivés au 3/4 de la spéciale, au km 162, il y avait un way point dans un oued à trouver et nous avons commencé à chercher, chercher... Alors que nous tournions, nous avons trouvé Carlos arrêté. Bien entendu, nous avons tenté de l'aider mais son buggy ne démarrait plus. En fait c'était une cosse du moteur qui s'était déboitée... Il est reparti mais nous avons perdu du temps... Et comme personne ne trouvait ce fameux way point, nous avons fini par penser que c'était une erreur de l'organisation. Le CP se trouvait en réalité dans un autre bras du Rio. Nous prenons donc aussi une pénalité. Cela devait être une belle journée mais Dame Chance n'est pas avec nous ! C'est décevant mais le rallye reste ouvert. Chaque jour, il y a des changements dans le classement et nous allons continuer à nous battre ! »