Actualités

Carlos Sainz a remporté ce samedi en Argentine le Dakar 2018. C’est la 2ème victoire du pilote espagnol qui avait déjà gagné le célèbre rallye raid en 2010.

C’est de Lima, au Pérou que s’élancera le Dakar 2018. Une destination qui éveille de fabuleux souvenirs chez Ronan Chabot et Gilles Pillot. En 2013, le coup d’envoi du célèbre rallye raid était donné pour la première fois de cette même capitale. Sur cette édition, le duo Chabot / Pillot, pointait au troisième rang après deux étapes dans les magnifiques dunes péruviennes, pour terminer finalement septième, son meilleur résultat absolu sur le Dakar ! D’où l’enthousiasme de Ronan et Gilles à l’idée de retrouver dès le 6 janvier 2018 ces immenses cordons de sable pour les cinq premières spéciales qui s’annoncent déjà déterminantes.

Pour la quarantième édition de son épreuve, ASO (l’organisation du Dakar) a en effet décidé de renouer avec ce goût de l’extrême qui fit tant aimer la discipline à nos deux aventuriers au long cours. L’équipe d’organisation a concocté un tracé qui sillonnera le Pérou donc, mais aussi la Bolivie puis l’Argentine, avec une arrivée prévue le 20 janvier à Cordoba.

Le duo qui portera cette année encore les couleurs de PRB est désormais classé parmi les « Légendes », un privilège réservé à ceux qui comptent plus de 15 départs au compteur. Ronan et Gilles affichent une longévité rare dans le milieu du rallye raid puisqu’ils prendront cette année le départ de leur 16ème Dakar ensemble ! Cette longue histoire commune est évidemment un de leurs atouts majeurs puisqu’il en découle une sacrée expérience. Et de l’expérience, il en faudra à coup sûr pour espérer venir à bout d’un cru particulièrement corsé. Autre atout du duo vendéen, leur voiture, la Toyota Hilux. C’est la troisième saison du duo aux commandes du Hilux Toyota France Compétition, qu’ils connaissent bien désormais. Un Hilux encore revigoré pour l’occasion avec l’adoption d’une bride d’admission de diamètre supérieur et de débattements de suspensions accrus, pour mieux négocier les nombreux obstacles au programme. Avec une 4e place sur la Baja de Dubai en mars dernier, et des performances de premier ordre signées ensuite sur la Baja italienne, et le Rallye du Maroc, Ronan Chabot et Gilles Pillot sont parés au défi !

« C’était grisant de se retrouver ainsi à jouer les tous premiers rôles à l’entame du Dakar 2013, se remémore Ronan Chabot. Autant dire que nous sommes particulièrement heureux que l’organisateur ait tenu compte des souhaits des concurrents de revenir à plus de sable. Le parcours 2018 correspond davantage à la conception que l’on se fait de la discipline, et à nos qualités de baroudeurs aussi. Nous ne sommes peut-être pas les plus rapides sur les pistes typées WRC, en revanche dès lors qu’il faut prendre des trajectoires un peu spécifiques dans les dunes et naviguer en suivant des caps, nous savons tirer notre épingle du jeu ! Si l’on y parvient et que l’on passe également au travers des embuches, on peut viser un top dix. On a hâte d’y être ! »

« La bande de sable qui sépare le Pacifique de la Cordillère des Andes n’est pas excessivement large, précise Gilles Pillot, on devrait donc passer à des endroits déjà connus. Il faudra être malin sur ces étapes péruviennes pour arriver dans le bon wagon en Bolivie, sinon on va se retrouver à s’élancer toutes les trente secondes, donc dans la poussière des concurrents précédents. Sans visibilité, une erreur est vite arrivée dans les nombreux lits de rivières asséchées que l’on traverse. Il faudra également bien gérer l’étape marathon sans assistance, quitte à ménager la voiture sur la première journée, pour ne pas avoir à trop mécaniquer à l’arrivée à Uyuni…la forte altitude met déjà les organismes à rude épreuve. Car le lendemain, il y a encore près de cinq cent kilomètres de spéciale jusqu’à Tupiza. Enfin, l’étape argentine de Belen-Chilecito, et ses langues de sable de Fiambala, seront sans doute le dernier gros morceau avant l’arrivée. »

Avec le début des vérifications administratives et techniques programmé dès le 3 janvier à Lima, Ronan et Gilles commenceront à se plonger dans l’atmosphère particulière de cette course mythique, avant le grand départ prévu le 6 janvier.

Parcours du Dakar 2018 :
06/01 - Etape 1 : Lima – Pisco | Liaison > 241 km - Spéciale > 31 km
07/01 - Etape 2 : Pisco-Pisco | Liaison > 11 km - Spéciale > 267 km
08/01 - Etape 3 : Pisco – San Juan de Marcona | Liaison > 206 km - Spéciale > 295 km
09/01 - Etape 4 : San Juan de Marcona - San Juan de Marcona | Liaison > 114 km - Spéciale > 330 km
10/01 - Etape 5 : San Juan de Marcona - Arequipa | Liaison > 506 km - Spéciale > 264 km
11/01 - Etape 6 : Arequipa – La Paz | Liaison > 445 km - Spéciale > 313 km
Repos La Paz
13/01 - Etape 7 : La Paz – Uyuni | Liaison > 301 km - Spéciale > 425 km
14/01 - Etape 8 : Uyuni – Tupiza | Liaison > 86 km - Spéciale > 498 km
15/01 - Etape 9 : Tupiza – Salta | Liaison > 512 km - Spéciale > 242 km
16/01 - Etape 10 : Salta – Belen | Liaison > 423 km - Spéciale > 372 km
17/01 - Etape 11 : Belen – Fiambala – Chilecito | Liaison > 204 km - Spéciale > 280 km
18/01 - Etape 12 : Fiambala – Chilecito – San Juan | Liaison > 347 km - Spéciale > 375 km
19/01 – Etape 13 : San Juan – Cordoba | Liaison > 481 km - Spéciale > 423 km
20/01 – Etape 14 : Cordoba – Cordoba | Liaison > 165 km - Spéciale > 119 km

 

Suivez le Dakar de Ronan Chabot et Gilles Pillot : http://www.chabot-pillot.com

Ronan Chabot et Gilles Pillot ont été contraints à l’abandon hier suite à la casse de leur moteur sur la quatrième étape.

Le duo aux couleurs de PRB Ronan Chabot et Gilles Pillot est contraint à l’abandon sur ce Dakar 2017. Ils ont rencontré un problème de moteur hier sur leur Toyota Hilux et ils n’ont pas pu prendre le départ de la spéciale aujourd’hui : Moteur HS. Ronan et Gilles s’attaquaient à leur 15ème Dakar ensemble. La décision de l’abandon a été particulièrement difficile à prendre pour l’équipe qui avait abordé la quatrième étape aux portes du Top Ten. Plus de nouvelles à venir.

Le Dakar laisse déjà certains pilotes sur le bord de la route.

La deuxième étape disputée hier était annoncée comme une spéciale de transition, sans grande difficulté et où la navigation n’était pas l’essentiel.

La petite spéciale, sorte de prologue de 39kms ralliant Asuncion à Resistencia, a été très piégeuse.

Ronan Chabot a quitté les Sables d’Olonne jeudi dernier pour rejoindre Asuncion au Paraguay, ville de départ du 39ème Dakar. Avec ses 500 concurrents de 59 nationalités différentes et ses 10 000 kms de course, le Dakar s’annonce comme l’un des événements sportifs majeurs de ce début d’année.
Avec son co-pilote, Gilles Pillot, le Vendéen s’élance aujourd’hui pour son 15ème Dakar ! Ils font partis des pilotes les plus aguerris de ce rallye raid. Gilles a même eu les honneurs des organisateurs hier. Il était invité à une réception célébrant les « légendes du Dakar ». Cette distinction récompense 23 pilotes ou copilote qui ont marqué et construit la légende du Dakar depuis 1979. Gilles en est à son 27ème Dakar, dont 10 en moto et 15 en auto, avec Ronan.

C’est sous une chaleur écrasante (la température avoisine les 40° en ce moment à Asuncion) que les deux hommes vont s’élancer aujourd’hui pour la première des douze étapes prévues cette année.

Depuis 2003, Ronan Chabot et Gilles Pillot ne font qu’un lorsqu’il s’agit du Dakar.

13e étape Villa Carlos Pas-Rosario
Liaison : 518 km. Secteur chronométré : 180 km
Classement étape : 22e. Classement général : 22e

12e étape San Juan-Villa Carlos Paz
Liaison : 450 km. Secteur chronométré : 481 km
Classement étape : 17e. Classement général : 21e

11e étape La Rioja-San Juan
Liaison : 281 km. Secteur chronométré : 431 km
Classement étape : 27e. Classement général : 23e

Parti en 89e position suite au contre temps mécanique rencontré dans la spéciale d’hier, l’équipage du Toyota Hilux Dakar 2016 a signé une partition des grands jours. Dans les dunes de Fiambala, Ronan Chabot et Gilles Pillot ont décroché avec la manière la 18e place !

9e étape Belén-Belén
Liaison : 111 km. Secteur chronométré : 285 km
Classement étape : 50e. Classement général : 25e

Coupé dans son élan, l’équipage du Toyota Hilux Dakar 2016 s’est d’abord joué avec brio des difficultés de la journée. Aux avant-postes d’une étape neutralisée en raison de températures extrêmes, ils ont vu leurs efforts s’évaporer par une réparation à 80 km de l’arrivée.

8e étape Salta-Belén
Liaison : 373 km. Secteur chronométré : 393 km
Classement étape : 17e. Classement général : 19e

Jamais au cours de son histoire, le rallye Dakar n’avait connu une entame de course aussi relevée. Animateurs d’une édition au rythme effréné, Ronan Chabot et Gilles Pillot ont placé leur Toyota Hilux Dakar 2016 aux couleurs de Toyota France Compétition et de PRB en embuscade.

7e étape Uyuni (Bolivie)-Salta (Argentine)
Liaison : 481 km. Secteur chronométré : 336 km
Classement étape : 19e. Classement général : 19e

6e étape Uyuni-Uyuni
Liaison : 196 km. Secteur chronométré : 542 km
Classement étape : 18e. Classement général : 21e

5e étape Jujuy (Argentine)-Uyuni (Bolivie)
Liaison : 315 km. Secteur chronométré : 327 km
Classement étape : 25e. Classement général : 21e.

4e étape : Jujuy – Jujuy
Liaison : 201 km Secteur chronométré : 429 km
Classement spéciale : 21e
Classement général : 22e

Première partie de l’étape marathon qui conduira Ronan Chabot et Gilles Pillot en Bolivie, la spéciale d’hier a offert un premier véritable test grandeur nature à l’équipage du Toyota Hilux Dakar 2016.

Rallye Dakar 2016
3e étape : Termas de Rio Hondo - Jujuy
Liaison : 349 km Secteur chronométrée : 190 km
Classement spéciale : 30e
Classement général : 24e

2e étape : Villa Carlos Paz - Termas de Rio Hondo
Liaison : 337 km Secteur chronométrée : 450 km
Classement : 21e

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le centre de l’Argentine ont conduit les organisateurs du rallye Dakar à annuler l’étape du jour. Arrivé à Cordoba, le Team Toyota PRB se tourne à présent vers la spéciale de demain lundi, attendue comme le premier juge de paix de l’épreuve.

Ronan Chabot et Gilles Pillot se sont élancés hier depuis Buenos Aires à l’assaut du 38e rallye Dakar à bord de leur Toyota Hilux Dakar 2016. Aux couleurs de Toyota Compétition et de PRB, l’équipage n°316 a signé la 29e place du prologue.

De la chaleur des pistes d'argentine aux contreforts de la Cordillière des Andes, en passant par le Salar d'Uyuni en Bolivie à près de 4000 m d'altitude, l'édition 2016 du rallye Dakar promet des passes d'armes haletantes entre les meilleurs pilotes du monde.

Dakar 2016 : Chaque jour, une victoire !

La 38e édition du Dakar se tiendra du 3 au 16 janvier prochain en Argentine et en Bolivie. Au plus près des principes du rallye-raid, les 556 concurrents engagés seront testés sur leurs capacités d'endurance et leurs aptitudes à la navigation, notamment dans une deuxième semaine de course éprouvante.

Victoire de Ronan Chabot et Gilles Pillot en deux roues motrices

12e étape : Termas Rio Hondo-Rosario (Argentine)

11e étape : Salta - Termas Rio Hondo (Argentine)

10e étape : Calama (Chili)-Salta (Argentine)

9e étape : Iquique-Calama (Chili)

Journée de repos : Iquique, Chili. 

8e étape : Uyuni (Bolivie) - Iquique (Chili)

7e étape : Iquique (Chili) - Uyuni (Bolivie)

6e étape : Antofagasta-Iquique (Chili)

C’est demain que le marin Vincent Riou s’envolera pour le Chili

5e étape : Copiapo-Antofagasta (Chili)

4e étape : Chilecito (Argentine)-Copiapo (Chili)

2e étape : Villa Carlos Paz-San Jose (Argentine)

1ère étape Buenos Aires-Villa Carlos Paz (Argentine)

Le team PRB Opteven SMG a satisfait aux traditionnelles vérifications techniques

Pour PRB, le Dakar était une découverte l’an dernier.

 Cette année encore, le team Chabot – Pillot s’envolera du 3 au 17 janvier pour parcourir des milliers de kilomètres...

Le DAKAR, c’est l’union parfaite entre la nature, l’homme et la technologie.

En 13 jours d’une course intense et pleine de rebondissements, PRB a découvert un nouvel univers du sport : le Rallye Raid. Et c’est par la grande porte, sur la plus grande épreuve du circuit international, le Dakar que l’entreprise vendéenne a mis les pieds dans un monde qui lui était jusqu’alors peu connu.

[AUTO]
A l’issue de la dernière étape de ce Dakar 2014 entre La Serena et Valparaiso, le duo Chabot/Pillot empoche la 18ème place du classement général. Alors que les premiers jours de course du buggy SMG #312 de l’écurie Red Bull ont été particulièrement marqués par les problèmes mécaniques rencontrés, l’équipage n’a cependant jamais rien lâché.