Le 22 novembre dernier, Vincent Riou était contraint à l’abandon lors de son 4ème Vendée Globe suite à une avarie de quille. Un choc avec un OFNI avait en effet endommagé l’axe de quille et mis en péril l’intégrité de son monocoque 60’. Malgré une déception immense, le skipper de PRB avait alors décidé de faire route vers Cape Town en Afrique du Sud et de se retirer du Vendée Globe. Rejoint sur place par le team PRB, Vincent et son équipe ont pu procéder aux réparations nécessaires sur la quille avant de reprendre la mer samedi 3 décembre.

 

Après plus de 10 jours de mer, Vincent Riou a pris pas mal de retard sur ses prévisions en raison des conditions de mer qui ont régné depuis le départ de Cape Town. Le skipper de PRB préfère laisser son bateau dans une marina de Salvador de Bahia. Ce choix a été dicté par les conditions difficiles qui règnent actuellement sur la route vers la France. La fin du convoyage entre le Brésil et la Bretagne sera effectuée début janvier.

 

Explications de Vincent Riou 

« Depuis deux jours le vent nous a abandonnés et j'ai décidé de faire escale au Brésil pour les fêtes. La météo étant défavorable dans l'hémisphère nord pour atteindre un lieu d'escale sûr, je préfère laisser le bateau au calme sous le soleil et revenir le chercher début janvier sans contrainte de temps. Nous aurons, malgré les conditions météo légères et instables, parcouru la moitié du chemin entre Cape Town et la France. Cette navigation m'aura permis de découvrir le coté Est de l'Atlantique sud et de réviser mes classiques sur le contournement d'un anticyclone. Nous devrions arriver à Salvador demain en fin de journée et rejoindre la France ce week-end après avoir mis PRB en ordre pour son séjour au soleil. »