Toujours lancés à vive allure vers le Cap de Bonne Espérance en avant du front froid, les leaders maintiennent des moyennes élevées. Mais à la faveur de légers différentiels, les écarts fluctuent laissant à certains l’opportunité de doubler ceux qu’ils talonnaient depuis plusieurs heures voire plusieurs jours.

 

C’est le cas de Morgan Lagravière. Avec son monocoque équipé de foils, le skipper de Safran a réussi à reprendre du terrain sur PRB qu’il a doublé ce matin. Vincent Riou occupe depuis 9h la 5ème place et est à 15h00 à 180,48 milles du tableau arrière d’Alex Thomson. Même s’il bénéficie des mêmes conditions de vent que les monocoques qui le précèdent, Vincent a du mal à tenir la même cadence que les foilers. Il est régulièrement entre 0,5 et 2 nœuds moins rapide. Cela se traduit inéluctablement au classement. Mais il n’est pas le seul à avoir reculé d’une place au général ce matin. Armel Le Cleac’h a vu lui aussi fondre sur lui Sébastien Josse. Le skipper de Banque Populaire a dû céder son siège au monocoque Edmond de Rothschild.

 

Vincent Riou a par ailleurs dû faire une manœuvre non prévue ce matin. Il a en effet touché un OFNI qui a relevé son safran. Pour réussir à remettre l’appendice en place, le skipper de PRB a du se mettre quelques minutes au vent arrière. Ce choc n’a pas engendré de casse mais a fait perdre quelques précieuses minutes au solitaire dans sa course vers le Cap de Bonne Espérance qu’il prévoit toujours d’atteindre dans la journée de vendredi.

 

Pour le skipper de PRB, l’objectif des prochaines heures est de rester en avant du front pour continuer à bénéficier des conditions de navigation rapides : « on continue d’avancer avec le front qui risque de nous passer dessus dans les prochaines 24 heures sauf si on va très vite ».

 

Interview de Vincent Riou :

« On a entre 25 et 35 nœuds. Ce n’est pas facile d’avoir la bonne toile mais il faut garder la cadence. On continue d’avancer avec le front qui risque de nous passer dessus dans les prochaines 24 heures sauf si on va très vite. Ce matin, le safran s’est relevé. J’ai dû prendre un peu de temps pour le remettre en place mais pas de dégâts ».

 

Classement à 15h

1-     Hugo Boss (Alex Thomson)

2-     Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) à 85,68 milles

3-     Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac’h) à 94,75 milles

4-     SAFRAN (Morgan Lagravière) à 168,57 milles

5-     PRB (Vincent Riou) à 180,48 milles

Retrouvez l’intégralité du classement sur http://vendeeglobe.prb.fr/