Rendez-vous devenu incontournable au fil des ans, le Défi Azimut réunit cette semaine à Lorient 19 IMOCA pour cinq jours de compétition. Après une 8e place (ex-aequo avec MACSF) décrochée lors des Runs hier avec un temps de 3’51’’, Kevin Escoffier s’apprête à prendre à 15h30 cet après-midi le départ des 48h Azimut.

Long de 500 milles, le parcours emmènera la flotte virer un premier waypoint situé dans l’ouest du golfe de Gascogne avant de redescendre au sud-est pour laisser un second point de passage au large d’Arcachon. Après quoi, les concurrents mettront le cap plein nord vers Lorient qu’ils devraient rallier dans la journée de samedi.

Dernière occasion de se jauger avant le Vendée Globe, ces 48h au large promettent d’ores et déjà une belle bagarre sur l’eau !

Les dernières déclarations de Kevin : 

« Le début s’annonce comme une course de vitesse. On va partir sur un bord au reaching chercher la première bouée Azimut, puis ce sera de nouveau du reaching pour ensuite finir avec un dernier bord au près. Ça va permettre de faire parler un peu la puissance des bateaux c’est sympa ! Quelques coups stratégiques seront sûrement possibles sur la fin aussi car il y aura des rotations de vent à gérer. Ça laisse le jeu ouvert et l’opportunité de recoller si besoin.  

PRB est un bateau qui va vite, qui est polyvalent donc ce genre de conditions lui vont bien. Après on a vu hier sur les Runs que les monocoques neufs et les foils 2020 sont tout de même un cran au-dessus.

L’objectif c’est de naviguer propre en solitaire, de continuer à prendre mes marques pour arriver le plus en forme possible au Vendée Globe. C’est dans la continuité des entraînements avec le Pôle Finistère Course au Large, et même de ce que je fais depuis le retour de la Transat Jacques Vabre où je cherche à accumuler le maximum de temps en solo ! »

Suivre la course sur la cartographie (actualisation toutes les 2 minutes) : https://www.defi-azimut.net/fr/cartographie