Actualités

Ronan Chabot et Gilles Pillot terminent une fois de plus dans le top 10 du classement du jour. Sur le parcours chronométré de la 12ème étape entre El Salvador et La Serena, le duo s’est en effet emparé de la 6ème place pour la seconde fois sur ce Dakar.

[AUTO]
L’équipage du buggy SMG #312 de l’écurie Red Bull et soutenu par PRB a terminé 6ème de la 11ème étape hier. Ronan Chabot et Gilles Pillot reviennent sur ce parcours chronométré de 605 kms entre Antofagasta et El Salvador.

[AUTO]
Entre Antofagasta et El Salvador, le duo Chabot/Pillot soutenu par PRB ne s’est pas laissé impressionner par les 605 kms de spéciale. L’équipage termine en effet 6ème sur cette étape de référence ! Malgré les 10 jours de compétition intenses et les multiples galères mécaniques rencontrées lors de ce Dakar,

[AUTO]
Ronan Chabot et Gilles Pillot se souviendront forcément de cette 10ème étape du Dakar entre Iquique et Antofagasta. Parti 61ème, le team termine à la 8ème place sur le double parcours chronométré. Véritable performance pour l’équipage qui réalise son deuxième plus bel exploit sur cette édition (7ème sur la 2ème étape).

[AUTO] Parti en cargo dimanche 12 janvier d’Itajaí (Brésil), le monocoque vendéen PRB est attendu à Lorient d’ici la fin du mois. Vincent Riou, le skipper du 60’ attend sa machine avec impatience mais profite de ce moment de répit pour suivre le Dakar avec une attention toute particulière.

[AUTO]
La 9ème étape qui s’est achevée hier à Iquique (Chili) a donné du fil à retordre aux équipages Sainz/Gottschalk et Chabot/Pillot. Ils ont, en effet, dû faire face à des problèmes mécaniques, parfois très ennuyeux comme pour le buggy #303 de Carlos Sainz. Au kilomètre 195, l’arbre de suspension avant s’est rompu contraignant le buggy SMG de l’écurie Red Bull à s’arrêter.

Les deux pilotes des buggys SMG de l’écurie Red Bull et soutenus par PRB reviennent sur la 8ème étape, entre Salta et Calama.

39ème hier sur la 8ème étape du Dakar, Ronan Chabot explique les galères rencontrées avec son co-équipier Gilles Pillot.

« Cette fois nous avons cassé la direction assistée. Je n'ai jamais connu un Dakar comme celui-ci... Nous sommes partis, ce matin, pour une belle spéciale de 300 kms après avoir traversé les Andes et vu les sommets enneigés. Le terrain chilien est moins escarpé, les espaces sont plus grands. La spéciale, que nous avions déjà parcourue en 2011, assez rapide, devait nous permettre de faire un bon résultat. Nous avions doublé des véhicules en début de spéciale et puis nous avons perdu la direction assistée et un buggy sans direction assistée, c'est un véritable bout de bois... Nous avons tout de même réussi à réparer la fuite et Éric Bernard (dont Vincent Riou est le parrain) nous a dépannés avec de l'huile. Ensuite, nous avons roulé les 200 derniers kilomètres à fond, le vent s'était levé et nous pouvions dépasser plus facilement. Il y avait du fesh-fesh (sable mou), un terrain rapide et j'ai pu me faire plaisir en pilotage. C'est rageant de ne pouvoir faire un résultat. Je tente de prendre cela avec philosophie mais demain nous attaquons ! Les premières dunes seront là. J'espère tout de même que ce sera enfin une bonne journée et que nous pourrons remonter dans le groupe de tête. »

Partis premiers, Carlos Sainz et son co-équipier ont terminé 3èmes sur l’étape d’hier : « L’histoire prouve qu’il est très difficile de gagner une étape sur le Dakar quand tu ouvres le chemin. C’est la même chose pour les voitures, les motos et ce, sur toutes les courses sur le Dakar. Cependant nous ne pouvons pas être déçus de notre troisième place sur l’étape du jour. Le point positif de ce résultat, c’est que nous partirons demain pour la 9ème étape en bonne position. »

Programme du jour, mardi 14 janvier :
422 kilomètres de spéciale entre Calama et Iquique attendent les concurrents. Le départ de cette 9ème étape est prévu à 10h28 heure locale (14h28 HF). Le terrain sera marqué aujourd’hui par les dunes du désert d’Atacama.

[AUTO]
Sur cette étape de vitesse entre Salta et Calama, Carlos Sainz et son co-équipier signent une 3ème place à 1’24 seulement de leurs principaux adversaires Peterhansel/Cottret. Au vu des faibles écarts en tête du peloton, la moindre erreur tactique ou défaillance mécanique pouvait coûter cher.

[AUTO]
Carlos Sainz et son co-équipier ont remporté hier la 7ème étape du Dakar. Au total, le pilote espagnol enregistre la 27ème victoire d’étape de sa carrière. Au classement général, Sainz/Gottschalk réduisent l’écart avec le leader Roma/Perin de 9 minutes. Si la boucle Salta-Salta a souri au buggy #303 de l’écurie SMG Red Bull, le bilan est mitigé pour le duo Chabot/Pillot.

[AUTO]

Après déjà près de 5 000 kilomètres de course, tous les teams du Dakar ont bénéficié hier d’une journée de repos à Salta. Ronan Chabot et Gilles Pillot ont eu la surprise d’accueillir un invité de marque, le nonuple champion du monde des rallyes : Sébastien Loeb. Proche de Carlos Sainz, le pilote français est venu encourager le team SMG et en a profité pour jeter un œil sous le capot des buggys !

[AUTO]
Les duos Sainz/Gottschalk et Chabot/Pillot ont su conserver leur position sur les 424 kilomètres de la double spéciale entre Tucuman et Salta. Sur cette 6ème étape, réputée pour son sprint, les opportunités de doubler se sont faites rares.

[AUTO]

Sur cette cinquième étape entre Chilecito et Tucuman (deux spéciales de 527 kilomètres au total), les deux buggys SMG de l’écurie Red Bull ont essuyé quelques difficultés. Peu de temps après le départ de la première spéciale, au kilomètre 162,

[AUTO]

Carlos Sainz et son co-équipier remportent hier (8 janvier) la 4ème étape entre San Juan et Chilecito. A bord de son buggy SMG #303, le team prend ainsi la tête du classement général et devance son principal concurrent Peterhansel/Cottret (5ème du général) de 18 minutes 10.

[AUTO]
Troisième étape : San Rafael – San Juan
Liaison : 292 km – Spéciale : 301 km – Liaison : 3 km – Total : 596 km

 

La troisième étape du Dakar qui ralliait San Rafael à San Juan hier (7 janvier), a donné du fil à retordre aux teams Chabot/Pillot et Sainz/Gottschalk. Cette étape était tracée dans la montagne non loin de l’Aconcagua (massif culminant de la Cordillères des Andes, aussi appelé « colosse des Amériques »).

Hier soir, Ronan Chabot et Luc Pillot revenaient avec le journaliste Gaël Robic sur leur première étape difficile et leur belle remontée sur la deucième étape. Extraits de l'analyse de Ronan :

« C’était une bonne journée qui a effacé notre péripétie d’hier. C’est le Dakar. Premier jour, une tuile ! On a pris une pierre qui a cassé le boitier de direction. Il a fallu attendre l’assistance. On part pour un bon Dakar et on prend un ascenseur. On se réveille le lendemain matin et on se dit : on va tout casser ! On est parti 19ème et même si c’était difficile de doubler, on termine 7ème avec une bonne partie de plaisir dans les Dunes. On a fait voler la voiture ! L’année dernière, on avait fait quelques étincelles donc on a mis ce projet avec les deux voitures dont l’une pour Carlos Sainz et avec un partenaire fort. On va continuer à progresser mais l’histoire est la même, le binôme est le même. On va se lâcher tous les jours, on va essayer de faire des belles spéciales et on fera le compte à la fin. »

 



[AUTO]
Après une première étape difficile en raison de la casse des deux boitiers de direction au kilomètre 100, Ronan Chabot et Gilles Pillot effectuent une belle remontée aujourd’hui pour la spéciale de 433 kilomètres entre San Luis et San Rafael. Une spéciale rapide et particulièrement intéressante pour les buggys avec  les premières dunes de cette édition2014.


Le Team Red Bull SMG Chabot / Pillot qui porte aussi les couleurs de PRB  termine 7ème au scratch de l’étape au volant de leur buggy. L’autre duo de l’écurie Red Bull SMG composé de Carlos Sainz et Tim Gottschalk termine 2ème de l’étape à 46 minutes des actuels leaders Peterhansel / Cottret. Au général, l’écart n’est que de 28 minutes en faveur de la Mini de Peterhansel. Rappelons que Peterhansel détient le plus beau palmarès de l’épreuve : vainqueur de 11 Dakar en auto et en moto !
 
Au programme de demain, 211 kilomètres de liaison et 301 kilomètres de spéciale entre San Juan et Chilecito. Ce sera le premier épisode montagneux pour les autos du Dakar dans cette partie de pré-Cordillère.

Retrouvez Ronan Chabot ce soir à 00h30 dans l’émission Bivouac sur France 2. A revoir demain sur le site de France Télévision :
http://www.francetvsport.fr/dakar/

Tout le classement de l’étape ici :
http://www.dakar.com/dakar/2014/fr/etape-2/classements/scratch-autos.html#ancre

Toutes les infos sur le site de PRB :
http://sport.prb.fr/auto

[AUTO]
C’est parti pour le premier Dakar de PRB. L’entreprise vendéenne sponsorise en effet pour la première fois deux coureurs inscrits sur le plus célèbre des rallyes raids. Il s’agit du double champion du monde des rallyes et vainqueur du Dakar 2010, Carlos Sainz et le vendéen Ronan Chabot qui s’attaque à son 11ème Dakar.


Les deux pilotes et leurs co-pilotes participent à l’épreuve sur une voiture identique, un buggy SMG dont le partenaire principal est Red Bull. Ce buggy a parcouru en course et en essai plus de 4000 kilomètres et est ultra fiabilisé. Il pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes face notamment aux onze Mini engagées par le Team X-Raid dont une aux mains du célèbre pilote Peterhansel !

Pour PRB, l’entrée dans le monde du rallye Raid se fait donc aux côtés de coureurs très expérimentés. Carlos Sainz et Ronan Chabot ont préparé très minutieusement ce Dakar 2014 et l’un comme l’autre ne souhaite qu’une chose : monter sur la plus haute marche du podium.
C’est parti donc pour quinze jours passionnants à travers les routes escarpées et les somptueux paysages argentins et  chiliens.

Focus sur la première étape entre Rosario et San Luis (Argentine)
C’est ce matin à 10h22 (heure française – 6h22 heure locale) que les autos l’édition 2014 du Dakar ont quitté Rosario en Argentine. Les 147 voitures vont d’abord effectuer un parcours de liaison avant de s’élancer pour une première spéciale de 180 kilomètres. Cette étape est qualifiée de sinueuse et technique par le directeur de course David Castera. Une première étape très longue puisque si la spéciale ne fait « que » 180 kilomètres, en arrivant à Saint Luis, les pilotes auront effectué en plus 629 kilomètres de liaison !

Toutes les informations pour suivre le buggy 303 de Carlos Sainz et Timo Gottschalk et le buggy 312 de Ronan Chabot et Luc Pillot :
http://www.dakar.com/index_DAKfr.html

http://www.francetvsport.fr/dakar