« Malgré les trombes d’eau, nous espérions pouvoir courir, déclare Ronan Chabot. Mais les conditions de sécurité n’étaient clairement pas remplies, avec un plafond bas et une visibilité réduite qui ne permettaient pas aux hélicoptères d’intervenir en cas d’urgence. »
Pour l’équipage du Toyota Hilux Dakar 2016 n°316, la première spéciale du rallye dessinée dans les montagnes se présentait pourtant comme un terrain de jeu privilégié. « Nous avons de beaux souvenirs sur ce tracé qui alterne les grands plateaux et les portions rapides. La disputer aujourd’hui se serait révélé sportif et particulièrement boueux, mais nous aimons ce type de journée qui offre des opportunités et permet de chambouler le classement. »
Portes drapeaux de Toyota Compétition et de PRB, Ronan Chabot et Gilles Pillot composent donc avec les aléas météorologiques propres à une course hors-norme. L’équipage se tourne à présent vers la 2e étape. « Une grande journée s’annonce demain lundi autour d’une spéciale de 510 km », détaille encore Ronan Chabot. Et de confier : « Nous aimerions passer aux choses sérieuses, et que la course s’élance véritablement ». Pour tous les concurrents du 38e rallye Dakar, l’envie d’en découdre était palpable sur le bivouac de Cordoba.