Deux semaines de course et 10 000 km pour départager constructeurs et pilotes, le rallye Dakar 2016 promet un spectacle de haut niveau. Jamais la compétition n'a semblé aussi relevée. En Amérique du Sud, Mini, Peugeot, Renault, Mitsubishi et naturellement Toyota se sont donnés rendez-vous pour une bataille de tous les instants ! « Nous allons assister à un lâché de fauve ! », prévient le pilote Vendéen Ronan Chabot aux couleurs de Toyota France Compétition et de PRB. Pour le pilote du Toyota Hilux Dakar 2016 n°316, « les nouveaux spécialistes vont vouloir prouver leur valeur dès les premières spéciales. Mais un Dakar se joue aussi sur la durée. »

Face aux douze Mini emmenées par le vainqueur en titre Nasser Al-Attiyah et Mikko Hirvonen transfuge du WRC, Toyota a fourbi ses armes. L'impressionnante délégation de pick-up Hilux est conduite par le sud-africain Giniel de Villiers, logique prétendant à la victoire. « En termes de forces en présence, Toyota est un team très fort », analyse Jean-Marc Fortin, team-manager d'Overdrive. Outre le prometteur Yazeed Al Rajhi, Martin Prokop apparaît tout aussi déterminé à jouer les premiers rôles au volant de son Toyota Hilux.

Un top 20 qui verra également Peugeot et son quatuor de pilotes animer les débats. Si le nonuple champion du monde Sébastien Loeb attire tous les regards pour sa première participation sur le rallye Dakar, Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz miseront sur leur expérience. Tous devront composer avec des spéciales dessinées à haute altitude, imposant la présence de bouteilles d'oxygènes dans les voitures sur les parcours de liaison.

Pour faire face à des conditions de course uniques, certains pilotes ont même réalisé des stages en montagne. Entre étape marathon, pistes techniques et spéciales sablonneuses, le Vendée-Globe des rallye-raids sera sans répit pour les hommes comme pour les machines. Trouble-fête attendu de la 38e édition du rallye Dakar, le Team Toyota PRB retient son souffle !

Aujourd’hui, Ronan Chabot et son co-pilote Gilles Pillot vont prendre part au prologue disputé dans la province de Buenos Aires. « Ce tracé d’une dizaine de kilomètres - qui comptera au classement général du Rallye - a principalement pour vocation de déterminer l’ordre de départ du lendemain » explique l’organisateur.