9e étape : Iquique-Calama (Chili)
Liaison : 88 km.
Secteur chronométré : 450 km
Classement étape : 30e.
Classement général : 11e.

Victime de la mécanique de leur buggy PRB Opteven SMG en début d’étape, Ronan Chabot et Gilles Pillot n’ont ménagé ni leur peine, ni leurs efforts, pour reprendre la tête des deux roues motrices du rallye Dakar.

Les traits tirés, le visage fatigué et les yeux rougis, Ronan Chabot et Gilles Pillot ont vécu la journée la plus éprouvante de ce 37e rallye Dakar. Parti le couteau entre les dents au départ d’Iquique, l’équipage du buggy PRB Opteven SMG s’est vu immobilisé au 25e km de la spéciale, volant bloqué. « A l’entrée des dunes, la pompe de la direction assistée a lâché », explique Ronan Chabot à son arrivée au bivouac de Calama, balayé par une tempête de sable. « Elle avait été changée lors de la journée de repos, mais elle a grippé. » Une séance de mécanique s’est alors ouverte pour l’équipage. « Nous ne sommes pas mécaniciens, mais nous avons pu la remplacer. La chance étant que nous en avions une avec nous. » Laissant une heure dans l’opération, le binôme est reparti à l’assaut de la 9e étape. « Nous avons doublé des concurrents toute la journée dans le sable et le fesh-fesh. La poussière rentrait dans la voiture. L’étape était très physique. Nous étions en hors piste, sur des terrains défoncés, à la limite du trial. »

Une journée en enfer qui n’a épargné personne, à commencer par Stéphane Peterhansel, parti en tête des deux roues motrices. Malgré la mécanique et une séance de jardinage à la recherche d’un point de passage, Ronan Chabot et Gilles Pillot se sont emparés de la tête des deux roues motrices. « Il y avait moyen de faire un hold-up aujourd’hui (hier), poursuit le pilote vendéen. La mécanique en a décidé autrement. » Déterminé, Ronan Chabot de conclure : « On est là pour se battre ! ».


L’info du jour : En 2014, par l’intermédiaire de 70 diffuseurs, 190 pays ont reçu des images du rallye Dakar, pour une couverture totale de 1200 heures. 300 journalistes permanents représentant 143 médias couvrent cette année encore l’événement. Dans le même temps, le site internet de la course a enregistré 78 millions de pages vues, totalisant 7,2 millions de visiteurs uniques.