5e étape : Copiapo-Antofagasta (Chili)
Liaison : 239 km. 
Secteur chronométré : 458 km
Classement étape : 16e. 
Classement général : 12e

Propulsés en tête du classement deux roues motrices à l’issue de la 4e journée, Ronan Chabot et Gilles Pillot ont négocié avec intelligence la 2e étape chilienne.

Outsiders déclarés de cette 37e édition du rallye Dakar, le team PRB Opteven SMG fait sa place au milieu des équipes officielles. Composant aujourd’hui avec un terrain moins favorable à l’agilité de leur buggy n°320, Ronan Chabot et Gilles Pillot ont confirmé leur performance. L’équipage se sortant avec brio des pièges de pistes chiliennes cassantes, alternant fesh-fesh, pierres et saignées. « Nous étions parfaitement dans le rythme », résume Ronan Chabot qui pointait 8e au dernier Contrôle de Passage. « Mais à 25 km de l’arrivée, nous avons crevé. Le temps de réparer, et nous sommes repartis dans la poussière des motards. » Le pilote du buggy n°320 qui estime : « L’étape faisait partie de ces journées du Dakar qu’on doit effectuer sans se poser de question. Elle était physiquement épuisante, chaude et dure pour le buggy. »

Pour l’équipage PRB Opteven SMG installé hier soir sur les bords de l’océan Pacifique, l’enjeu était de s’extirper « proprement » d’un terrain hostile, aux paysages lunaires. « Il fallait s’en sortir tout court, reprend Ronan Chabot. Nous sommes un peu frustrés de ne pas avoir concrétisé nos efforts. Demain (vendredi, ndlr), nous devrions retrouver un terrain plus favorable à notre buggy SMG. Mais nous devrons prendre aussi quelques risques pour doubler et reprendre notre place. » L’aventure continue !


L’info du jour : le Dakar rend hommage aux victimes de l’attentat de Paris. Regroupés hier soir à 18h30 au centre du bivouac d’Antofagasta, les équipages, les assistances et les membres de l’organisation ont applaudi pendant une minute en faveur de la liberté. Etienne Lavigne rappelant que « cette présence démontre que des nationalités, des religions et des cultures peuvent se retrouver, cohabiter et s’enrichir les unes les autres. »